Documentation sur la gestion des risques

Les vraqués (c'est à dire la quasi totalité d'entre nous!) et/ou témoins de vrac décrient l'événement. Le but recherché est de permettre à tous de comprendre ce qui est la cause de l'incident/accident, dans l'espoir de ne pas le reproduire en situation similaire. On a trop souvent des incidents/accidents qui restent peu discutés ouvertement, alors que leur connaissance aurait pu éviter à un autre pilote le même souci!
Avatar de l’utilisateur
Jean Michel St Bé
Messages : 15
Inscription : Mer Nov 18, 2009 8:58 am
Localisation : Draguignan - St Hilaire

Documentation sur la gestion des risques

Messagepar Jean Michel St Bé » Mar Août 27, 2013 7:28 am

Pour ceux que cela intéresse, Une synthèse de vos différentes ressources. c'est pour la pratique de l'avion ou du planeur en générale, mais on retrouve énormément de similitude avec notre activité, c'est fourni par le site du http://www.mentalpilote.com/tout-ce-que-vous-devez-savoir/

Bonne lecture
Jean Michel StBé

Avatar de l’utilisateur
d'gilou
Messages : 1158
Inscription : Mer Juil 08, 2009 7:20 pm
Localisation : La roquette sur var

Messagepar d'gilou » Mar Août 27, 2013 10:44 am

ça a l'air excellent, je vais polarder ça...

merci JMI

Avatar de l’utilisateur
Benoit Morel
Messages : 1450
Inscription : Mar Avr 17, 2007 3:55 pm
Localisation : Le Cannet
Contact :

Re: Documentation sur la gestion des risques

Messagepar Benoit Morel » Mar Août 20, 2019 10:27 am

Par curiosité, j'ai essayé d'objectiver un peu le niveau de risque lié à notre pratique... J'avais déjà vu circuler un chiffre sur le taux de mortalité de la moto qui était supérieur à celui du parapente maisje n'ai pas réussi à remettre la main dessus... La difficulté c'est que les médias ne communiquent que sur des quantités absolues sans jamais se rapporter au nombre de pratiquants. Forcément, c'est plus vendeur même si ça ne veut rien dire...

Tout d'abord, parmi certaines activités à risque, voilà quelques ordres de grandeurs sur les taux de mortalité (l'accidentologie serait plus pertinente mais les chiffres sont beaucoup moins fiables):
0,333% Base jump (30 morts/an pour 9000 pratiquants réguliers estimés dans le monde) source
0,173% ULM (26 morts en 2013 pour 15000 licenciés) sources et
0,042% parapente (11,3 morts/an en moyenne pour 27000 licenciés source (0,033% selon Wikipedia)
0,019-0,027% moto (669 morts en 2017 pour 2,4 à 3,5 millions de motards estimés sources , et
0,007% plongé (23 morts pour 340000 pratiquants en 2010) sources &
0,006% alpinisme (2018) source
Je précise bien que ce ne sont que des ordres de grandeurs car les chiffres varient d'une année sur l'autre (on est à 0,023% en 2011 pour le parapente), le nombre de pratiquants peut varier du simple au double selon les estimations, le nombres de décès ne sont pas forcément rapportés aux nombres de pratiquants des mêmes années et ces chiffres peuvent se limiter aux licenciés ou non...
Ensuite, dans la liste, on trouve autour de 0,002% la randonnée, le kayak, l'escalade, la natation... et autour de 0,001% le reste des activités sportives (équitation, ski, vélo, chute libre...)

On constate qu'en terme de mortalité, on est quand même clairement classé parmi les activités très à risque... mais les choses sont certainement très différentes en terme d'accidentologie... J'aurais bien aimé trouvé les chiffres pour le VTT par exemple... Selon les pratiques pour les différentes activités, ça peut aussi considérablement changer (par exemple le cross, en équitation, est jugé comme étant une des activités les plus risquées qui soient, idem pour la plongée spéléo)

Maintenant, si on ramène ces chiffres à la population générale, déjà, le taux de mortalité nationale est de 0,92% en 2018... Sans rien faire, un français moyen a donc 20 fois plus de risque de mourir (évidemment, si on a 90 ans, c'est plus élevé)

Dans le détail, en 2011, ça donnait cette répartition (source)
0,230% Cancer (5,5 fois plus que le parapente)
0,230% Maladies cardio-vasculaire 5,5 fois plus que le parapente)
0,160% Drogues (3,8 fois plus que le parapente)
0,100% Drogues (tabac) (2,4 fois plus que le parapente)
0,096% Obésité (2,3 fois plus que le parapente)
0,053% Maladie cardio-vasculaire (AVC) (1,3 fois plus que le parapente)
0,052% Diabète (1,2 fois plus que le parapente)
0,051% Drogues (alcool) (1,2 fois plus que le parapente)
0,043% Maladies infectieuses (même orde grandeur que le parapente)
0,027% Accidents domestiques (même orde grandeur que le parapente)
0,021% suicide (c'est beaucoup plus important pour les hommes et, en 2008, on avait même 0,032% chez les agriculteurs et 0,048% pour la police !! source)
0,008% Route (là aussi, c'est beaucoup plus important si on est un homme)
0,007% Violence conjugale (bon, là, le chiffre est estimé pour les femmes uniquement)
0,002% Travail

A+


Benoit

Avatar de l’utilisateur
Benoit Morel
Messages : 1450
Inscription : Mar Avr 17, 2007 3:55 pm
Localisation : Le Cannet
Contact :

Re: Documentation sur la gestion des risques

Messagepar Benoit Morel » Jeu Août 22, 2019 10:43 am

Un petit complément...
J'ai finalement trouvé des chiffres officiels pour la moto (en 2011), ils seraient plutôt à 0,059%, soit 50% supérieur au taux de mortalité du parapente...
J'ai aussi eu la surprise de constater que le planeur est, de ce point de vue, deux fois supérieur au parapente avec 0,090% (10 morts pour 11079 licenciés en 2013). Ca ne va pas faire plaisir à Gillou mais, évidemment, si on parlais d'accidentologie, je ne doute pas que la balance serait en leur faveur... Les vitesses en jeux font que les sanctions sont souvent plus lourdes...

Si on se focalise sur les causes de décès liées à des accidents (accidents domestiques 0,027%, suicides 0,021%, route 0,007%, homicides 0,001%, sport 0,001%), on augmente quand même notre risque de 70% par rapport à la population générale. Cela dit, on n'est que 50% supérieur aux accidents domestiques... Le fait de rester chez soi ou prendre l'escalier n'est que 30% inférieur à celui de faire du parapente.

Maintenant, toutes causes confondues, on a 20 fois plus de risque de mourir, même si on ne fait rien de spécial que juste en pratiquant le parapente. En d'autres termes, un parapentiste n'augmenterait son risque que de 5% par rapport à un inactif. Cependant, les causes principales étant le cancer, les maladies cardio vasculaires, le tabagisme, l'obésité, le diabète, l'alcool et les maladies infectieuses, on peut même considérer que le fait de pratiquer assidûment un sport comme le parapente devrait même avoir tendance à diminuer certains de ces contributeurs majeurs et, donc, impliquer, au final, un meilleur bilan que pour des personnes inactives. Rien qu'en supprimant l'obésité et en ajoutant le risque lié au parapente, on diminue de 6% le taux lié au 10 principales causes, et si on ne touche pas aux drogues (tabac et alcool notamment,) on le diminue de 25%. Avoir une bonne hygiène de vie permet donc un gain de 30% d'espérance de vie (25% pour les parapentistes).

En conclusion, il faudrait obliger tout le monde à faire du parapente :)

Avatar de l’utilisateur
Lauziere
Messages : 523
Inscription : Mer Mars 22, 2006 5:45 pm
Localisation : La Colmiane

Re: Documentation sur la gestion des risques

Messagepar Lauziere » Sam Août 24, 2019 10:25 am

Bravo Benoit pour cette étude détaillée et ses conclusions.

En complément ironique, la grande majorité des décès ont lieu dans le lit....Je n'ai pas retrouvé cet article et les chiffres associés, mais ils disait qu'il y avait des morts lors d’activés sexuelles... :P :P :P

Ce qui est certain, c'est que de toute façon on y va tous...le plus tard sera le mieux, bien sur! :roll: :lol:

Avatar de l’utilisateur
anne kirsch
Messages : 92
Inscription : Mer Sep 16, 2009 1:42 pm
Localisation : Cannes
Contact :

Re: Documentation sur la gestion des risques

Messagepar anne kirsch » Mar Août 27, 2019 12:44 pm

:(
Benoit Morel a écrit :Un petit complément...
J'ai finalement trouvé des chiffres officiels pour la moto (en 2011), ils seraient plutôt à 0,059%, soit 50% supérieur au taux de mortalité du parapente...
J'ai aussi eu la surprise de constater que le planeur est, de ce point de vue, deux fois supérieur au parapente avec 0,090% (10 morts pour 11079 licenciés en 2013). Ca ne va pas faire plaisir à Gillou mais, évidemment, si on parlais d'accidentologie, je ne doute pas que la balance serait en leur faveur... Les vitesses en jeux font que les sanctions sont souvent plus lourdes...

Si on se focalise sur les causes de décès liées à des accidents (accidents domestiques 0,027%, suicides 0,021%, route 0,007%, homicides 0,001%, sport 0,001%), on augmente quand même notre risque de 70% par rapport à la population générale. Cela dit, on n'est que 50% supérieur aux accidents domestiques... Le fait de rester chez soi ou prendre l'escalier n'est que 30% inférieur à celui de faire du parapente.

Maintenant, toutes causes confondues, on a 20 fois plus de risque de mourir, même si on ne fait rien de spécial que juste en pratiquant le parapente. En d'autres termes, un parapentiste n'augmenterait son risque que de 5% par rapport à un inactif. Cependant, les causes principales étant le cancer, les maladies cardio vasculaires, le tabagisme, l'obésité, le diabète, l'alcool et les maladies infectieuses, on peut même considérer que le fait de pratiquer assidûment un sport comme le parapente devrait même avoir tendance à diminuer certains de ces contributeurs majeurs et, donc, impliquer, au final, un meilleur bilan que pour des personnes inactives. Rien qu'en supprimant l'obésité et en ajoutant le risque lié au parapente, on diminue de 6% le taux lié au 10 principales causes, et si on ne touche pas aux drogues (tabac et alcool notamment,) on le diminue de 25%. Avoir une bonne hygiène de vie permet donc un gain de 30% d'espérance de vie (25% pour les parapentistes).

En conclusion, il faudrait obliger tout le monde à faire du parapente :)


Revenir vers « Retour de vrac / accident »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron