IVG

Formations, stages de la FFVL ou ligue ou CDVL

Modérateurs : Philippe Cathagne, jeanmichelf, luc armant, BrunoD, Ariane, WebMasters

Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

IVG

Messagepar Philippe P » Sam Nov 22, 2014 3:43 pm

Chacun d'entre nous, tôt ou tard, se fait tarter par des conditions plus fortes que celles dont on à l'habitude. :?
Notre réflexe est alors de nous mettre à l'abri en sortant de la zone pourrie, ou éventuellement de se poser si c'est faisable sans risque.
Après, en y réfléchissant, on se dit qu'un stage SIV _Simulation d'Incident en Vol, pour ceux qui connaitraient pas_ pourrait être une bonne solution. Le problème, c'est qu'un SIV se passe en général en condition calme, et que les incidents induits sont probablement bien différent d'un vrai sketch (je n'ai jamais fait de SIV, donc je parle de ce que je ne connais pas...), et c'est donc plus ou moins payant (dans tous les sens du terme).
C'est certainement bien de savoir quoi faire quand on décroche, part en vrille, etc... Mais c'est bien aussi de tout faire pour rester en vol normal quand ça secoue, non?

:idea: C'est pourquoi je me demande s'il existe des entrainements que j’appellerais IVG (Interruption de Vol Gentil), qui consisteraient:
1 - A monter le plus haut possible;
2 - A se diriger volontairement vers une des zones bien pourries que l'on connait, en choisissant la zone en fonction du type "d'inconfort" que l'on veut rencontrer;
3 - A y voler en connaissance de cause, afin de contrôler sa voile au mieux, et donc d'apprendre à encaisser ces turbulences.

En gros, la différence avec un vol classique pendant lequel on se fait secouer serait, en ayant une altitude suffisante au cas où, de ne pas fuir mais d'essayer de gérer les turbulences. Donc d'accélérer le processus d'apprentissage associé aux expériences acquises par hasard lors de très nombreux vols classiques.

PS: c'est impressionnant ce qu'on peut écrire quand ça ne vole pas... :D

Avatar de l’utilisateur
willyguitar
Messages : 143
Inscription : Ven Mai 15, 2009 12:16 pm
Localisation : auribeau

Messagepar willyguitar » Sam Nov 22, 2014 6:34 pm

j'adhere a cette bonne idée , sans y etre "scotché"... tous sur la "ZONE POURRIE"..!!!!!! :)

Avatar de l’utilisateur
piloudgilou
Messages : 279
Inscription : Sam Fév 22, 2014 8:21 am
Localisation : Colomars et Dronero

Messagepar piloudgilou » Sam Nov 22, 2014 6:53 pm

PS: c'est impressionnant ce qu'on peut écrire quand ça ne vole pas... Very Happy

Ce qui est encore plus impressionnant c'est d'écrire que le jour où ça revolera ce sera pour aller là où justement à postériori on se dit qu'il n'aurait pas fallu y aller voler :roll:

Avatar de l’utilisateur
piloudgilou
Messages : 279
Inscription : Sam Fév 22, 2014 8:21 am
Localisation : Colomars et Dronero

Messagepar piloudgilou » Sam Nov 22, 2014 7:05 pm

:D Tu ne devrais plus abuser du Cake " :P

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 223
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Sam Nov 22, 2014 10:27 pm

Je suis en train de regarder le rugby, et je pense à ta proposition, en gros, si je fais un parallèle, tu proposes pour apprendre à jouer à ce sport de faire directement une rencontre avec les australiens après avoir appris les règles sommairement en se disant que cela serait plus pédagogique que de s’entraîner à lancer le ballon entre nous.... Nous qui nous nous aimons trop pour se faire mal.

non?

PS: c'est la pub... Je risque de faire long

C'est une bonne idée de réfléchir quand ça ne vole pas mais aujourd'hui ça volait super!! Super pourquoi?? Pour faire du pilotage...

On a fait 5 rotations pour progresser sous sa voile sans se mettre en danger inutilement et regarder Laurent qui continue sa progression de dingue (les autres aussi mais c'est moins impressionnant!!)

Ton idée en somme est "amusante" mais voilà, il y a un truc qui existe mais que trop peu de pilote pense que cela soit utile: Faire des exercices en vol, avec des potes qui vont te conseiller et t'apprendre plein de trucs.. dans des conditions de bonnes à pas terribles selon ce que la nature te donne.

Ce n'est pas un SIV, ce n'est pas un stage, juste des exercices, des exercices que l'on devrait tous faire et refaire en permanence et non partir du principe qu'un truc réussi est un truc maîtrisé à vie.

Faire des wings même petits, faire du tangage même ridicule, faire des 3.6 même à -4ms-², faire des 3.6 avec des oreilles accéléré à fond... et encore plus, et un jour.. peut-être tu pourras dire: Je fais des wings-over et quand j'ai mon bout d'aile extérieur qui commence à frémir en cross, je sais comment le tenir pour ne pas le voir fermer...

Vu que ces exercices je les pratique quasi tous les jours l'été en biplace pour le plus grand bonheur de mes passagers, j'ai un programme différent certes mais c'est du Pilotage, pas du SIV.
Aujourd'hui j'ai battu mon nombre de tour de twist à tout rater, raté tous mes hélicos, raté ma Sat rythmique, raté ma Sat to hélico, percé mon tumbling à la fin du 2ème tour, puis ensuite fait une énorme cravate en cocon et LM5, un vrac monstrueux sur une frontale crevette où j'ai bien failli tirermon rogalo ultralite (mais pas eu ce plaisir mais j'en rêve :) ) avant de me dire qu'il était mieux d'en profiter un peu vu qu'il me restait du temps pour gérer l'histoire et rentrer sec. Mais validés: départs de vrille et sorties propres en LM5, décoller vent de cul, poser propre :), manger le sandwich dans la voiture de Laurent avec mon sac sur mes genoux (ça cela a été le plus chaud..).

Bref... Voler ce n'est pas seulement y aller quand les conditions sont bonnes pour monter ou essayer de tenir dans des conditions anémiques pour gagner 30 secondes de vol est souvent le but des 80% des pilotes.

Ces vols "plouf" font environ..pour les voltigeurs/piloteurs 4min30 avec déco, transition et posé... mais quel bénéfice!

Et donc... quand tu auras fait ce pas régulièrement vers le pilotage (et donc de temps en temps le vrac) qui te fait progresser (ou revoir tes gammes oubliées depuis 1an) tu verras qu'il n'est nullement nécessaire de se mettre dans une situation de danger pour progresser mais par contre, que tu pourras y aller avec une expérience solide et un panel de situations vécues que tu pourras largement retranscrire et remettre en situation quand cela te sera nécessaire.

Il y a une super équipe qui tourne à Roquebrune avec Laurent en locomotive, et certains font "simplement des wings presque "over"... mais Laurent aussi à commencé par ça, Pasc aussi est passé par là, Lolo... etc ... Et moi je suis à chaque fois étonné de voir si peu de pilote enclin à "perdre" une journée à faire des ploufs pourtant si pédagogiques et surtotu qui donne bien la mesure de ton niveau de pilotage... pas pour épater les autres mais pour toi, savoir où tu en es, savoir jusqu'où tu pourras aller dans le pourri.

Je te repasse (je sais c'est long mais on se fait ouvrir en 2 par les argentins.. le match me laisse de marbre..) le lien du vol
La colle longue .. Si je suis allé sous le vent en toute connaissance de cause, ce n'était pas pour apprendre à me prendre la voile sur le coin du bec mais bien parce que j'avais une expérience suffisante pour savoir que j'allais me faire démonter mais que j'avais les compétences nécessaires pour que cela reste totalement sous contrôle et m'éviter 1800m de déniv de descente... mais je ne souhaite à personne de devoir le faire sans expérience préalable, c'est totalement désagréable et quand on y est....on est surtout content d'en sortir en se disant que c'était pas vraiment pas ça le parapente.

J'vais me coucher.... Les bleus foncés remontent mais bon....

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Messagepar pasc » Dim Nov 23, 2014 9:54 am

Calme toi Jv, je sens que tu surchauffes ;)

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 223
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Dim Nov 23, 2014 6:08 pm

y'a de quoi surchauffer :), le match de rugby était naze (enfin je pensais aimer ce sport que j'ai assidûment pratiqué) et en plus à force d'entendre que c'est dur de progresser alors qu'il existe des vraies solutions qui sont boudées par méconnaissance et sur des préjugés complètement décalés..

Bref... le discours récurent sur un sujet qui est entendu et rabâché à chaque fois...

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Messagepar pasc » Dim Nov 23, 2014 7:10 pm


Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

Messagepar Philippe P » Dim Nov 23, 2014 8:04 pm

En le prenant avec le sourire et l'humour associé, c'est purement hilarant! Bravo Pasc.

JV, je suis jaloux!
Peut-être, quand je serai plus compétent, j'aurai aussi droit à une parodie bollywoodienne.
:wink:

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 223
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Dim Nov 23, 2014 11:53 pm

Oui moi aussi je suis jaloux de ne pas avoir autant d'idée de bollywood made by pasc et heureux qu'il ai relevé la partie satyrique de ma précédente longue tirade même si au final ce n'est ni une réponse ni ne fait avancer le schmilblique qui est pourtant loin d'être un truc anodin: la sécurité des pilotes par la gestion du pilotage qui revient tous les ans (plus à chaque accident, chaque fois pareil et jamais suivie d'acte).

Mais ce qui me ferais plaisir surtout c'est que des pilotes comme toi qui ont des bonnes idées (ou pas mais des idées c'est toujours bon) et qui sont des locomotives passent un peu plus de temps à faire du pilotage déjà dans des conditions calmes avant de vouloir faire des miracles dans des conditions atypiques sans s'y préparer, ce qui donne ensuite plus de confiance et donc arrivent ensuite à faire des cross en sécu...

Pasc reste l'un des meilleurs exemples pour le cross du coin, je pense que cela n'est pas forcément un simple hasard voir même surement une explication s'il a passé autant de temps à le "perdre" à faire du roulis :).

Dans les 12 premiers mois de la pratique (pour ne pas être trop sévère, je pense en fait que nous montrons notre profil dès les 30 premiers vols ) on sait si oui ou non on fait partie de la catégorie "des touchés par la grâce" et donc si on doit prendre du temps à progresser dans des conditions faites pour ça (Conseils, Sécu etc) au lieu de cirer les cailloux pour gagner 30 secondes de vol en pensant que ce sont les dernières offertes de notre vie et qu'il ne faudrait les gâcher sous aucun prétexte.. qui n'apporteront au final que très peu de progression.

Donc faire du pilotage pourrait résoudre la demande systémique chaque année, que l'on retrouve avec autant de certitudes et de régularité que "il fait chaud en été et froid en hiver dans les médias: "On veut faire du cross mais on ose pas": Alors venez déjà profiter des compétences mises à votre disposition, quelle soit du club ou pro (il y a en permanence Gaby dans son bateau, Laurent pour les conseils ainsi que les autres membres et Guillaume "The pro" qui est revenu cette saison (Riviera parapente) avant de se mettre dans la merde pour voir si ça pue et tout deviendra plus facile et plus évident et aller dans des conditions fortes et les optimiser ne sera plus un soucis mais un plaisir.

Bref, le parapente n'est qu'un loisir, l'humour est heureusement présent ici et ce post ressortira encore une fois après un prochain accident dont les causes seront toujours les mêmes... Mais bon "pisser dans un violon" aurait les même effet que ce post encore une fois, remplir des lignes et ne rien faire ensuite.

Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

Messagepar Philippe P » Lun Nov 24, 2014 6:46 am

Merci JV pour tes réponses et ta participation.
Mon post était comme tu l'as compris volontairement un poil provocateur, afin d'essayer d'obtenir quelques avis plus éclairés que les miens, et donc enrichissants.

Je retiens ta "bête" solution de travail du pilotage, qu'en effet on pourrait faire plus régulièrement avec les conseils d'une référence sure.

Je retiens également un autre conseil qu'on m'a amené hors forum: profiter des barbules, où ça s'agite toujours plus qu'ailleurs, et qui par définition sont hautes. Laisser tomber par contre tout ce qui est sous le vent et en général dû au relief, donc souvent trop bas.

Et il va bien falloir accepter de prendre du temps pour un SIV, bien que ça ne me tente pas trop, d'autant que je suis persuadé qu'après 6 mois, je ne me souviendrai plus de grand chose... A mon age, on commence à oublier vite!

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 223
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Lun Nov 24, 2014 10:27 am

Ça c'est un super conseil pour les barbulles et enlève toi l'idée du stage SMIV (où il ne faut pas oublier le mot MAITRISE)!!

Tu as raison sur les capacités de "maîtriser" une fois et d'oublier ensuite et c'est pour cela que j'ai écrit que j'ai tout raté samedi ou presque, car en effet le pilotage, ça se perd voir même on prend des habitudes ou automatismes qui peuvent être source de régression.

Comme me l'a fait remarqué DavidB "heureusement que tu ne débarques pas 1 fois par an pour tout réussir sur une rotation", et c'est pour cette raison que je m'oblige à faire du pilotage au minimum pour retrouver mes acquis perdus mais j'avoue que cela me fais chier de voir que chaque année il faut que je reparte presque de 0 ... J'aimerais bien avoir plus de temps entrainement pour progresser et non devoir tout reprendre, mais il s'agit bien aussi pour moi d'une "faiblesse" de ne pas m'obliger à le faire plus souvent.

Bien sûr qu'un SMIV peut-être à un moment nécessaire mais temps que l'on a pas envie de le faire, temps que l'on ne considère pas que l'on va gérer mais subir (techniquement ou psychologiquement) ce n'est pas le moment.

Mais du "pilotage": Roulis tangage wing 360 continue et progressif amène forcément une progression et un jour, on ressent ce besoin et cette capacité à faire un SMIV car on est prêt.
Faire un SMIV sous la contrainte n'a aucun intérêt et souvent c'est plus destructeur que bénéfique.

Se confronter à ces situations sans préparation et sans suite c'est se mettre dans la situation de comprendre qu'en fait, quand ça merde sévère... soit tu as du gaz, soit tu as un secours et au moins 50m, soit t'es en morceaux, et ça calme sévère voir cela crée une régression.

Ce qui est nécessaire de comprendre c'est que faire du "simple" pilotage mais régulièrement avec des incidences correctes sans être extrêmes développe des actions de pilotage qui sont essentielles ensuite dans le gros chahut, car on connait les angles et les vitesses admisses de la voile pour ne pas surpiloter ou ne pas "laisser" partir la voile trop loin... bref, la garder propre.

Avatar de l’utilisateur
Olivier Rodde
Messages : 85
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:29 pm
Localisation : Antibes

Messagepar Olivier Rodde » Lun Nov 24, 2014 11:56 pm

En gros ce que tu proposes, Philippe, c'est de voler dans le 04 et 05 de mars à septembre, non?

Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

Messagepar Philippe P » Mar Nov 25, 2014 7:01 am

:)

Maurice
Messages : 673
Inscription : Mar Jan 02, 2007 3:52 pm
Localisation : La Roquette sur Siagne

Messagepar Maurice » Ven Nov 28, 2014 12:26 pm

Hello,

Bonne question de Philippe... et bonne réponse de JV.
Je dis bonne réponse parce que je partage son avis :wink: , mais que c'est surtout ce que disent tous les moniteurs de stage pilotage (ou SIV).
Et c'est là où je conseillerai, surtout pour les pilotes qui sont comme moi du style "pas doué + pas téméraire" de faire un (ou plusieurs stages). Pour apprendre les fondamentaux et les exercices abordés par JV, et démystifier les situations pas ordinaires.
Ensuite surtout pratiquer et pratiquer, et c'est vrai qu'il faut se forcer mais ça paie ensuite dans les vols "normaux". Et puis l'avantage c'est que le jour où on pratique si on ne le fait pas bien on n'est pas content, mais au moins grâce aux acquis des stages on sait pourquoi c'était pas bien et on peut corriger. Comme ça m'est arrivé il y a quelques semaines pour des spirales.

A+

Avatar de l’utilisateur
Ariane
Messages : 1423
Inscription : Mar Oct 31, 2006 7:02 pm
Localisation : Les Adrets
Contact :

Messagepar Ariane » Lun Déc 01, 2014 5:22 am

Très intéressant tout ça...
la conclusion que j'en tire c'est que soit on a le temps pour travailler, et on peut effectivement utiliser ce temps pour se perfectionner plutôt que juste voler, soit on ne l'a pas (ou on ne l'utilise pas ainsi), et donc mieux vaut éviter d'aller chercher des conditions qui ne sont pas pour nous.
Heureusement on a ce choix... ya plus qu'à l'assumer :)


Revenir vers « Formation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron