Freins emmêlés

Les vraqués (c'est à dire la quasi totalité d'entre nous!) et/ou témoins de vrac décrient l'événement. Le but recherché est de permettre à tous de comprendre ce qui est la cause de l'incident/accident, dans l'espoir de ne pas le reproduire en situation similaire. On a trop souvent des incidents/accidents qui restent peu discutés ouvertement, alors que leur connaissance aurait pu éviter à un autre pilote le même souci!
Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1901
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Freins emmêlés

Messagepar BrunoD » Mer Fév 26, 2014 10:07 pm

En ce 25 Février 2014 à Gourdon, je suis arrivé le premier (10h10) et je me prépare normalement pendant que les conditions au déco sont excellentes.
Je viens de faire 4 bons décollages lors des 3 derniers jours et des vols intéressants en accumulant 11h de vol, je suis en pleine confiance.

Je regarde de loin que les A aient bien l'air d'être au-dessus côté élévateur et côté voile en me disant que je vérifierai s'il y a des clés en pré gonflage et juste avant le décollage (je ne suis pas super sérieux sur ce point).
Lors du montage, un deltiste / parapentiste vient me parler et, probablement trop en confiance, j'enfreins une de mes règles de base : ne pas s'interrompre pour accrocher l'aile à la sellette ni pour se harnacher. Heureusement, je me rends compte pendant que je monte l'accélérateur que je n'ai pas fermé le maillon à vis de l'élévateur droit et je me promets de ne pas me laisser faire pendant que je vais mettre mon harnais.

Je décolle le second après un gonflage et une course juste assez temporisés pour voir que la voile a l'air d'avoir une forme normale avant de décoller.

Après 20 mètres en l'air et un petit virage vers la droite pour me mettre dans la pente de l'Embarnier, je me rends compte que le frein gauche passe dans l'élévateur mais peut circuler avec un frottement moyen. Je décide de lâcher le frein pour essayer de faire passer la poignée quelque part. Je me rends compte que je suis toujours en train de tourner un peu alors je tire un coup sur la drisse de frein au-dessus de la poulie, ce qui devrait me donner le cap/temps de démêler. J'ai toujours le deuxième frein en main et en essayant de faire passer la poignée gauche dans l'élévateur, je suis probablement un peu penché dans la sellette à droite et je tire un petit peu sur le frein droit. Du premier coup je libère la poignée gauche du petit emmêlage et en regardant devant : la paroi est là, à 25m. Virage à gauche et ça passe, ouf.

Conclusions personnelles :
- L'accumulation de vols sans encombres finit par me faire croire qu'il n'y a pas trop besoin de s'embêter avec la prévol (je n'ai jamais été un fan) et donc je décolle avec un "tour de frein"
- Une fois le problème détecté en l'air je préfère ne pas trop m'éloigner du relief avant de démêler pour ne pas faire un tas.
- Je décide de démêler immédiatement alors qu'on pouvait piloter avec un peu de frottement pendant quelques minutes ou en prenant la drisse (ou l'élévateur C) dans la main pendant quelques minutes.
- Je ne regarde pas l'évolution du cap pendant la manoeuvre en pensant que le petit coup sur la drisse en début d'action a suffit à me donner assez de marge.

Bref, je ne me rends pas compte que d'une petite erreur idiote (le tour de frein dont je vois de suite qu'il ne donne qu'un frottement raisonnable) je suis en train de faire un crash potentiel en ne respectant pas la règle de base : s'éloigner du relief quand on s'estime limité en manoeuvrabilité et/ou qu'on ne va pas se concentrer sur le relief pendant un certain temps, y compris si on doit faire un tas pour cela.

Voilà, j'ai été long mais j'espère que cela sera utile.

Avatar de l’utilisateur
Julien
Messages : 275
Inscription : Jeu Jan 11, 2007 5:50 pm
Localisation : Mandelieu

Messagepar Julien » Mer Fév 26, 2014 10:49 pm

Merci Bruno

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Messagepar pasc » Jeu Fév 27, 2014 2:43 am

Merci Bruno

Dans le genre il peut aussi y avoir :

- instrument pas en marche
- accélérateur non connecté
- cocon non fermé
- casque non attaché
- tour de sellette
- mini cravate
etc.

Ces situations inhabituelles sont stressantes et on se met comme objectif de les résoudre immédiatement et on se focalise dessus alors que rien ne presse...

Avatar de l’utilisateur
Lauziere
Messages : 526
Inscription : Mer Mars 22, 2006 5:45 pm
Localisation : La Colmiane

Messagepar Lauziere » Jeu Fév 27, 2014 10:13 am

Question :

Est-ce que faire 4 bons décos en 3 jours est une assurance de sérénité pour les suivants? (Bruno avoue qu'il est en pleine confiance)

Remarques personnelles:
Décoller correctement ne doit pas étre exceptionnel, ni le fruit du hasard, mais bien une décision du pilote et non de la voile et du vent.

On m'a toujours dit et répété que chaque déco,chaque vol et chaque atterro était unique ! Encore une fois, l’excès de confiance et la banalisation de chaque étape sont des erreurs qui peuvent se payer cher. :!:
Trop de pratiquants (dont moi-même) l'ont malheureusement vérifié; :x

On est plus appliqué dans chaque phase dés lors qu'on les réalise sur des sites inconnus...pourquoi :?: :roll:

Maurice
Messages : 673
Inscription : Mar Jan 02, 2007 3:52 pm
Localisation : La Roquette sur Siagne

Messagepar Maurice » Jeu Fév 27, 2014 12:06 pm

Ces situations inhabituelles sont stressantes et on se met comme objectif de les résoudre immédiatement et on se focalise dessus alors que rien ne presse...


Très juste. J'ai expérimenté il y a plusieurs années au plateau de Lachau (Dormillouse). Décollage avec une clef, pas importante, en milieu du bord de fuite. Je constate que la voile garde bien son axe, mais une crainte (injustifiée) d'un problème en vol me décide à me reposer sur la piste en contrebas du déco. Je pompe pour descendre un peu plus vite et ne pas sortir du plateau. Bilan.... décrochage à quelques mètre du sol, impact sur le dos. Rien d'abimé, merci à mousse bag de ma sellette. Mais bien choqué et complètement bloqué pendant plusieurs jours.

Les freins emmêlés me sont arrivés aussi, mais là j'ai toujours privilégié le dégagement du relief.

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 224
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Jeu Fév 27, 2014 12:51 pm

Ces situations inhabituelles sont stressantes et on se met comme objectif de les résoudre immédiatement et on se focalise dessus alors que rien ne presse...


Je crois que nous sommes tous passé par là... la précipitation ou manque de concentration (surtout la déconcentration inoportune) est quasi toujours la raison d'une mauvaise blague: frein, clef etc...

Donc pareil, envie de voler, arrivée tardive, journée de merde que l'on veut oublier rapidement et hop :[url]Ces situations inhabituelles sont stressantes et on se met comme objectif de les résoudre immédiatement et on se focalise dessus alors que rien ne presse...[/url][/u]

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 224
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Messagepar jv » Jeu Fév 27, 2014 12:53 pm

mince https://vimeo.com/56486453 (je ne peut pas éditer le post!).. une clef ne nécessite pas forcément de précipitation..

Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

Messagepar Philippe P » Jeu Fév 27, 2014 1:06 pm

Merci Bruno pour ton récit. J'ai à mon gout beaucoup trop souvent ce genre de mésaventures également... En fait, j'en arrive à distinguer deux classes de vérifications lors de la prévol:

1- Les directes, qui sont sont celles pour lesquelles on n'a pas d'excuse: boucles ou casque pas attachés, élévateurs à l'envers, etc... Ces problèmes sont évitables par une "simple" observation de notre matos.
2- Les indirectes, dues au fait que la voile au sol ne les permet pas facilement, voire pas du tout. En premier lieu les clés, avec ces fils dentaires invisibles qui servent de suspentes, mais aussi les freins, dont les passages ne sont pas évidents à vérifier sur des faisceaux détendus et croisés (quand on est face voile). Sans parler des drisses d'accélérateur.

Et comme tu dis, accepter de s'écarter de la pente et de ses ascendances si on repère un problème avant de tenter de réparer n'est pas un choix agréable à prendre, mais le seul raisonnable. Pffff....

Avatar de l’utilisateur
d'gilou
Messages : 1158
Inscription : Mer Juil 08, 2009 7:20 pm
Localisation : La roquette sur var

Messagepar d'gilou » Jeu Fév 27, 2014 5:05 pm

J'ai même vu un médaillé crosseux du club partir pour un cross de 180 bornes avec le camel bag pendouillant sous la sellette au bout de son tuyau... ce pitoyable spectacle devant 150 crosseux des AN super motivés...

ce qui craint aussi pour les utilisateurs de cocon, c'est la phase ou l'on loge les jambes dans le dit matos et que l'on passe une jambe au mauvais endroit : à l’intérieur d'une des boucle de accélérateur... pour les types comme moi qui possède une sellette sans plateau (hamac), s'en suit alors une séance de contorsions avec lâchage des cdes pour essayer de démêler le bins... grosse précarité en cas d'incident de vol...

Avatar de l’utilisateur
Lauziere
Messages : 526
Inscription : Mer Mars 22, 2006 5:45 pm
Localisation : La Colmiane

Messagepar Lauziere » Ven Fév 28, 2014 10:40 am

J'ai oublié de dire merci à tous les auteurs de "retour de vrac" , car chacun n'ose pas faire le récit des squetchs dont il est souvent responsable.
Ces récits ne sont souvent que les constats de ce qui s'est passé.
Loin de moi d'étre un donneur de leçons, mais je suis convaincu que toute expérience pouvant servir, il serait utile que chacun donne aussi systématiquement les conseils et corrections qu'il a, ou aurait du mettre en oeuvre.

Sachant, "que tout ce qui n'est jamais arrivé arrivera un jour" ,il faut se mettre à l'abri systématiquement de ce qui est déjà arrivé .

bons vols à tous

Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1901
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Messagepar BrunoD » Ven Fév 28, 2014 11:37 am

Merci Pierre, je pense qu'il faut trouver le moyen d'encourager les gens à poster sur ce forum pour que l'expérience se diffuse au mieux sans que chacun est besoin d'accumuler les erreurs.

Bien sûr, une proposition ou une question d'un autre pilote pour éviter que cela ne se reproduise est toujours la bienvenue.

Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1901
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Messagepar BrunoD » Ven Fév 28, 2014 11:39 am

Que chacun "ait" besoin. Si on ne peut plus s'éditer soit même sur ce forum je ne donne pas cher de notre note d'orthographe / grammaire.


Revenir vers « Retour de vrac / accident »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité