Voler en EN B

discussion sur le GPS, sur un capteur de température à distance, etc...

Modérateurs : Philippe Cathagne, jeanmichelf, luc armant, BrunoD, WebMasters

Avatar de l’utilisateur
Olivier Rodde
Messages : 85
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:29 pm
Localisation : Antibes

Re: Voler en EN B

Messagepar Olivier Rodde » Jeu Sep 01, 2016 11:18 pm

Oui Pascal, c est le même esprit.
Juste pour préciser mon dernier post, quand je dis "gérer" , c'est pas gérer les incidents, c'est anticiper et prévenir les incidents. J'ai pas eu d'incidents avec la Delta , donc j 'ai bien géré. Mais ca demandait plus d'effort de pilotage. Les réactions sont plus vives. Il faut être concentré et réactif. C'est fatigant. C'est aussi lié au volume d'heures car anticiper doit être instinctif, pas le temps de réfléchir. Et plus tu pratiques plus tu as les réflexes , les automatismes. Avec la Delta, j'atteignais mes limites.
Je préfère avoir une marge. C'est plus confortable. J'aime pas le stress. Je suis pas du genre à vouloir dépasser ses limites. Par contre essayer de les déplacer, s'améliorer , oui, tranquillement :)

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar pasc » Jeu Sep 01, 2016 11:58 pm

...plus tu pratiques = plus tu as d'automatismes, plus tu fais corps avec ton aile = plus tu ressembles a un oiseau... etc etc certes, mais quelque part, plus tu as de chances de t en mettre une aussi :)

Avatar de l’utilisateur
Victor
Administrateur - Site Admin
Messages : 992
Inscription : Mer Jan 04, 2006 10:37 am
Localisation : Sunnyvale
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar Victor » Ven Sep 02, 2016 12:06 am

@Pasc je dirais a peu pres 2 semaines, a Hawaii. Tu sais je suis pret a accepter pas mal de choses, mais qd meme me comparer a JM... salaud

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 224
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar jv » Ven Sep 02, 2016 12:17 am

Salut victor!

Alors voler en ccc, la glisse et le pilotage deviennent éloignés des autres voiles, souvent plus complexe mais bon... quand on aime ça... c'est dur à expliquer.

Historique rapide (Victor le tien était top) avec dénouement plus compact:

J'ai appris sous une A pendant 10 mois, puis une B+ pendant 10 mois, une C pendant 6 mois, un proto Dynamic Sol 6mois.. retour sous une "D qui a raté son homologation" pendant 8 mois après avoir pris 2 gros vracs consécutifs (sous le proto sorti directement du Brésil sans vraiment savoir ce que l'on m'avait donné comme "proto") puis open class Sol tracer (5 mois, une daube, déception ultimissime de la version "en vente"), Magic FR3, Ice peack (2) XP, redescente en D avec l'oméga 8, S'max, IP6, open class R11, IP8, CCC enzo2.

Et à coté toujours quelques voiles "plus sage ou pas" (Intox, bandit, Morphéus 19, Free-gravity2, Octane2, LM4, LM5, Cure, ultralight, Pi2 19, Spiruline 16,Atypik 19, Bidule, zakospeed, S'lide 14-16 et d'autres surement)

Mais..

J'ai fixé mes limites en vol lorsque j'ai volé avec Luc un 1er avril 2008, où Luc et moi avions décollé ensemble de Bleine après 2h d'attente avec 20 de cul et 40 pilotes restés au sol en attendant une nouvelle bouffe de face. Ce jour là je ne le sentais pas arrivé au col des portes mais pas du tout (la brise encore trop faible avec un nord ouest toujours très présent), et malgré notre premier plaf à 3200 à la vertical du déco, je me suis mis en attente et la suite est connue, Je ne voyais plus Luc, juste une tache sous la falaise du pic de Chamatte qui ne bougeait plus, non, cela ne pouvait pas être lui... Depuis ce jour... si je ne le sens pas, je pose, point barre. Un doute sur mes compétences du jour?= Posé.
On a tous toute la vie pour recommencer et plein de trucs à faire autres que de se forcer quand on ne le sens pas, avec une B, une C ou autre...

Que je vole sous une B, une C, une D, une CCC, et ce de la même manière, je ne fais aucune différence entre les voiles quand je trouve cela "pas agréable pour moi ce jour là à ce moment là".

Et, fait étrange, je ne vole pas plus loin ou plus d'heures quand je suis sous une B, la C étant déjà la voile qui reste la plus sur l'étagère au final... En l'air, c'est le ressentis qui passe devant tout autre considération, Parfois je me fais démonter avec ma CCC un jour "avec plaisir" car je me sens bien, alors que le lendemain je vais poser très vite avec une C car je ne le sens pas bien (car je suis moins bien ce jour là) et le constat reste le même... Quand "ça ne me plait pas", la finalité est identique en A, B, C, D, X, je pose.

Une personne qui a envie de faire du cross le fait avec une B, une A, avec un torchon mais s'il a envie de le faire et que c'est dans ces gênes, il le fera (Et je n'ai pas ce code génétique psychologique là). Là où ça merde c'est quand j'entends des pilotes venir pour acheter une voile qui me disent "je veux faire du cross alors je veux une "B plus " ou une "C". Ma question c'est toujours pareil.. "tu fais déjà du cross avec ta B"-"?? car si cela fait 3 ans que tu cires ton déco avec ton aile sans changer de bocal... c'est que c'est toi la limite... sors de ton bocal et ensuite tu changeras d'aile "si tu t'emmerdes dessous", ça c'est une bonne raison de changer, se faire chier en vol sous une voile qui ne nous procure plus de plaisir (si elle procure de la frustration... ce n'est pas la voile qui est en cause non plus je pense).

C'est comme la moto... quand tu passes d'une 250cc à une 750cc.. ce n'est pas pour aller plus vite "forcément" ni plus loin mais pour avoir des sensations différentes, un plaisir différent, mais la imite c'est toujours 130 si tu veux rester en sécu et dans les règles, 90 le plus souvent et 50 parfois voir 30... Mais cela n'empêche pas ceux qui ont une 250cc de faire le même trajet qu'avec une 750 ou de dépasser les limites.

Pour parler d'autres activités vu que tu as fait un parallèle, je prends mon pied en spéléo dans un environnement clairement hostile mais bien plus maîtrisable au final où c'est le calme qui prime avant tout, rien à subir, le zen. Dans cette discipline, si tu veux t'arrêter pour réfléchir et prendre du recul, ben tu t'arrêtes, si tu te forces ou tu fonces.. t'es mort ou au mieux sacrément dans la merde pour quelques jours avant de revenir à l'option 1. La limite c'est toi et juste toi (et de ton gabarit parfois mais en respirant très lentement on peux arriver à perdre quelques cms de tour de poitrine décisifs :) ). il faut s'avoir s'écouter.

Donc... Je ne vois le parapente que sous 2 aspects "plaisir du vol" ou "plaisir du pilotage" (c'est 2 choses différentes, totalement différentes) et mes différentes voiles me permettent de satisfaire les 2. Je laisse le volet "performances" pour les autres.

Je rejoins à 100% ceux qui "redescendent" en B pour faire des bornes... Je cautionne à 100% (sinon je ne leur aurais pas vendues ces voiles là en ayant autant d'enthousiasme sur leur choix) mais il faut garder dans sa tête son objectif principal... "pourquoi je vole sous cette voile"..

Je vole en biplace tout au long de l'année ou presque et donc je n'ai aucune frustration de ne pas assez voler voir même c'est chiant en fin de saison..alors quand je suis en solo... c'est juste le plaisir qui compte. Aucun besoin de "satisfaire une frustration". Quand on conduit une bâche toute la journée je n'ai aucune envie de continuer à le faire pour mon plaisir....

Si on ne prend pas de plaisir à voler sous une B alors que l'on vient de "plus".. alors il ne faut pas se forcer à le faire mais garder la tête sereine, avoir une voile qui ne nous correspond pas cela va dans les 2 sens, dans le haut et dans le bas pour ne plus prendre de plaisir à voler.

Maintenant on a la chance d'avoir des voiles B supers agréables en vol, très efficaces et c'est vrai qu'il n'y a aucune raison de ne pas voler avec pour se procurer du plaisir "à voler"....

Nos B sont largement meilleures que nos voiles de compétition s'il y a 10 ans à peine (en plané, pas en vitesse pure mais à cette époque exploiter 100% de la vitesse c'était pas si facile et si agréable) !!!!

Bref... je vais y passer surement un jour à ne voler qu'en B mais pour le moment.. je vais continuer à piloter un peu plus mais moins longtemps :) 1h de vol, cela me ravi à chaque fois même parfois juste 25 min...

a Bien't'haut !

Avatar de l’utilisateur
Victor
Administrateur - Site Admin
Messages : 992
Inscription : Mer Jan 04, 2006 10:37 am
Localisation : Sunnyvale
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar Victor » Ven Sep 02, 2016 2:08 am

Merci Olivier d'avoir lance cette discusssion, vraiment plein de points de vue interessants.

mais s'il a envie de le faire et que c'est dans ces gênes


lapsuce ?

Avatar de l’utilisateur
Philippe P
Messages : 344
Inscription : Mer Nov 03, 2010 11:01 am
Localisation : Nice Libération

Re: Voler en EN B

Messagepar Philippe P » Ven Sep 02, 2016 8:49 am

Tu es gênial, Vic. Au fait, la photo, c'est quand tu sortais de l'expérience "marsienne" de confinement de huit mois en petit espace, sur Hawai, qui s'est terminée il y a quelques semaines, c'est bien ça?
:)
Ce sujet est vraiment très intéressant, et plein de réflexions utiles.

Il y a un point que, sauf erreur de ma part, personne n'a évoqué, curieusement. Peut être parce que c'est le plus évident?
Je crois (j'espère ne pas me tromper, j'attends vos commentaires) qu'un des avantages majeurs des B versus C, D et autres fusées, c'est que quand on n'a pas réussi à gérer la grosse bubulle et que c'est la panique en l'air, si on y pense, simplement lever les mains permet "a priori" de revoler à peu près proprement. Alors que sur les voiles plus performantes, il semble possible que certains vracs nécessitent une intervention adaptée pour retrouver un vol normal, puisque lever les mains pourrait entraîner une aggravation de la situation.
C'est quand même gênant (on y revient!) pour ceux qui comme moi sont loin d'être sûrs de savoir agir sur toutes les ficelles avec virtuosité et efficacité....

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Re: Voler en EN B

Messagepar luc armant » Ven Sep 02, 2016 9:58 am

coucou Philippe.

même en B, tu as beaucoup (mais vraiment beaucoup) plus de chance de récupérer la situation rapidement et avant l'impact avec une gestuelle adaptée plutôt que le "je lève les mains et j'attends parce que ma voile sait se débrouiller toute seule". Les pilotes "lèvent les mains", en gros, c'est la démarche à l'Allemande: le matériel doit protèger les pilotes de leur ignorance et incompétence; essayer de former les pilotes serait les mettre en danger.

Je pense au contraire (comme beaucoup en France) que faire la démarche d'apprentissage de la gestuelle adaptée en cas de vrac est un facteur de sécurité bien plus grand que de décider entre une B et une C.

Avatar de l’utilisateur
Benoit 2R
Messages : 50
Inscription : Sam Jan 03, 2015 9:51 pm
Localisation : Vallauris

Re: Voler en EN B

Messagepar Benoit 2R » Ven Sep 02, 2016 10:21 am

Et faire la démarche d'apprentissage, c'est venir s’entraîner à Roquebrune l'hiver avec le petit groupe d'acrobates :D
Mais bizarrement, malgré que ça parle beaucoup de sécurité on ne voit pas grand monde franchir le pas :(

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 224
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar jv » Ven Sep 02, 2016 11:02 am

@ VICTOR

bien lu... ce n'est pas un lapsuce... Il y a plein de pilote qui voudrait mais qui n'ont pas ça dans leur gènes (et non gênes).

Ils veulent mais en fait il y a toujours un truc qui les rattache à leur bocal.

Lors de mon brevet de pilote confirmé, pendant l'entretien (où il y avait un entretien, en plus des questions ouvertes et le QCM) je racontais mes vols et à chaque fois mon moniteur me demandais "Mais et là? à 3200 au dessus du Granier, tu es partis sur les bauges???" Et j'avais toujours un prétexte pour ne pas y aller. Désespéré il m'a annoncé que je ne serais jamais "un bon parapentiste".. la compétition m'a amené à faire du cross mais non l'inverse comme Luc.

Je peux crosser mais dans "mes gènes", si je suis honnête avec moi, en réalité je suis un pilote de bocal amélioré (50km). Crosser pour moi est toujours une espèce de calvaire auquel j'essaye de faire bonne figure de temps en temps histoire de dire que je peux le faire.. mon "100km de l'année" obligatoire.

La pression "du grand vol" est toujours là et en effet si on n'en fait pas, nous sommes une "quiche", alors, il faut se plier de temps en temps à l'exercice.

j'ai fait pendant presque 8 mois que du pilotage à mes débuts et je me rappel de Pierre Paul qui était venu me demander "c'est quand que tu y vas??" ma réponse à été "quand je pense être prêt". En fait cela n'a jamais été pour moi une passion de voler 8h, ou 6...

Et c'est là où je trouve que l'approche dans le coin n'est pas forcément la bonne.... Si on ne se sent pas bien sous sa voile même sous une Fion... il faut faire des exercices de pilotage... j'ai ruiné mes 2 premières voiles... pas sur des Km.. mais sur des 3.6, décros, Sat, wing-over.. C'est ça le parapente.

Ce n'est pas se dire je vais prendre une voile pour "pour ne pas mourrir" mais se dire que faut-il que je fasse "Moi" pour ne pas mourir. Et la question de la performance en cross et du choix de la voile ensuite trouvera tout de suite sa réponse.

Je prends maintenant un pilote à l'inverse (2 pilotes).. Tom et Benoit.

Tom vient me dire après quelques mois de vol qu'il a passé 4h sous sa minie à tel et tel endroit, qu'il a fait 2 aller retour à coursegoulles en 17m²... et là il était évident qu'il lui fallait une "vraie voile", à 13 vols sous sa "vraie voile B", il a fait son premier cross et depuis... il a continué. Mais en réalité, si on ne prend pas que ses vols sous sa "vraie voile", il avait accumulé beaucoup d'expérience préalablement avec du pilotage en Minie. Et quand on monte à la colle du Maçon le soir, il fait toujours le couillon sous ces voiles pour continuer à progresser.

Benoit (Outters) a essayé son premier cross en partant avec Tom et moi de l'audibergue... il a fait 4 vols randos pour finir en mode Chrigel.. il avait déjà la X-alps dans ses gènes. Il a progressé très vite, lui son truc c'est la distance... en courant, en vélo, en parapente, lui il a ça dans la plus profonde de ces cellules.

Mais depuis, il a fait du pilotage, il a passé une qualif pour faire les tests de voile etc etc... il n'est pas passé sous une D par hasard, il l'a mérité "en pilotant", pas avec ces kms affichés en B mais parce qu'il a augmenté son niveau de pilotage pour passer à la vitesse supérieure.

Etre safe sous une B cela ne veut pas dire qu'il faut juste connaitre "bras haut"...

1h sous une CCC c'est environ 10 fois plus d'expérience de pilotage produite pour moi que sous une B qui ne me demande aucune exigence de qualité, je ne vole plus beaucoup solo mais j'essaye d'optimiser....

Mon dernier vol en enzo c'était juste ça: http://doarama.com/view/930308 dans des conditions assez ventées, déco travers , un thermique très fin, enroulé sur la tranche et une grande dégringolade. Un vol simple... mais riche en expérience. Et ces vols là sont primordiaux pour se mettre en sécu... le travail sous voile.

Avatar de l’utilisateur
Olivier Rodde
Messages : 85
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:29 pm
Localisation : Antibes

Re: Voler en EN B

Messagepar Olivier Rodde » Ven Sep 02, 2016 11:42 am

Certes il est mieux d'apprendre à gérer les incidents en faisant un SIV que de voler sous une A en se disant je lèverai les mains.

Mais pour moi il n'est pas normal d'avoir des incidents de vol. Si dans sa pratique habituelle on en a, ou si on sent qu'on atteint ses limites pour les éviter (mon cas), il faut passer à une catégorie d'aile en-dessous, qui acceptera une action un peu moins rapide et/ou un peu moins précise du pilote. L'aile ne doit pas fermer, vriller, décrocher, etc
Mon dernier incident est une grosse fermeture assymetrique il y a 2 ans.
L'avant-dernier, une assymetrique suivie d un twist il y a 4-5 ans.
En 22 ans de pratique j'ai eu peu d'incidents de vol, n'ai jamais fait secours, n'ai jamais eu d'accidents. Avec ma pratique actuelle, avec le temps que je peux consacrer au parapente, une B me permet de continuer de voler sans stress, de garder le plaisir et l'envie de voler.

Je vais me mettre un autre objectif : faire un stage de pilotage.

Avatar de l’utilisateur
Benoit 2R
Messages : 50
Inscription : Sam Jan 03, 2015 9:51 pm
Localisation : Vallauris

Re: Voler en EN B

Messagepar Benoit 2R » Ven Sep 02, 2016 1:43 pm

Si les pilotes d'avion commerciaux font des heures de simu à s'entrainer aux incidents de vol ce n'est pas parce qu'ils en souvent en vol mais pour qu'ils aient les bons réflexes le jour où.

De mon expérience, plus on monte en catégorie de voile, moins on se prend d'incident de vol car les voiles sont plus chargées et plus résistantes à la fermeture. Revers de la médaille : en gun, les rares grosses fermetures que j'ai eu (2 en 5 ans), c'était des trucs de l'espace où toute la voile s'est effondrée suivi d'un décro et remise en vol. J'ai la conviction que dès qu'on tape dans les ailes D voire C récentes, il faut un minimum d'expérience de pilotage hors domaine de vol pour espérer gérer correctement un vrac. Sans la maitrise du décro, dans les 2 cas je finissais sous secours.

Ce qui est bien, c'est que l'idée d'apprendre le pilotage commence à frétiller dans le milieu du parapente. Beaucoup de jeunes monits se mettent à l'acro et les pilotes prennent conscience que ça peut être une bonne chose pour améliorer leur sécurité active. Qui plus est, on n'est pas les moins bien lotis ici pour s'entraîner.

Avatar de l’utilisateur
Benoit 2R
Messages : 50
Inscription : Sam Jan 03, 2015 9:51 pm
Localisation : Vallauris

Re: Voler en EN B

Messagepar Benoit 2R » Ven Sep 02, 2016 2:19 pm

Sinon pour en revenir au sujet, à chaque fois que je suis redescendu de catégorie après une longue phase de brainstorming sur ma pratique et bien 6 mois après je me rachetais un gun :roll:

Pourtant je suis comme JV, je n'ai pas des gènes de champion CFD dans mes veines, 2~3h de cross suffisent pour me faire plaisir. Par contre je ne sors ma voile de cross que quand les prevs me paraissent suffisamment bonne pour garantir ma sécurité et je n'hésite pas à renoncer au moindre doute.

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar pasc » Ven Sep 02, 2016 3:23 pm

Benoit 2R a écrit :Par contre je ne sors ma voile de cross que quand les prevs me paraissent suffisamment bonne pour garantir ma sécurité et je n'hésite pas à renoncer au moindre doute.


Compter sur les prévisions pour garantir sa sécurité c'est un peu trop hasardeux pour moi.

On a tous vu des 4/4 bien pourris par 10 kmh de vent en trop, une stabilité imprévue rendant la masse d'air infecte, des brises fortissimes, un coin précis particulièrement infect alors que le reste est cool etc. Ca permet d'enrichir le background. Moi comme Olivier je pense que bien se placer dans la masse d'air, anticiper, être hyperconcentré quand il le faut, bref éviter le + possible les incidents est plus important que (penser) savoir les maitriser. Et l'expérience ça permet de s'adapter aussi aux conditions en temps réel.

Inversement il y a des jours avec 20 de NE bien frais qui mettent en place des conditions magnifiques. Ou simplement des bonnes surprises alors que les prévisions ont un seul mauvais paramètre. Dommage de se priver.

Avatar de l’utilisateur
Benoit 2R
Messages : 50
Inscription : Sam Jan 03, 2015 9:51 pm
Localisation : Vallauris

Re: Voler en EN B

Messagepar Benoit 2R » Ven Sep 02, 2016 3:51 pm

100% d'accord. Disons que je limite les risques en sélectionnant les bonnes journée en fonction des prevs. En fait j'ai 2 seuils : un seuil cross où faut pas qu'il y ait trop de vent surtout en basses couches et un seuil acro où jusqu'à 30~35, j'y irai peut-être si c'est bien orienté.

Avatar de l’utilisateur
jv
Messages : 224
Inscription : Jeu Oct 10, 2013 1:53 pm
Contact :

Re: Voler en EN B

Messagepar jv » Dim Sep 04, 2016 11:21 am

voilà presque le point final du sujet...

un montana qui a 8ans d'age, une sellette sortie de la préhistoire, un record perso à 43km et bim... avec juste de la motivation http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20200190

tout est là...


Revenir vers « Sujets techniques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité