restriction des recherches dans le parapente ?

discussion sur le GPS, sur un capteur de température à distance, etc...

Modérateurs : Philippe Cathagne, jeanmichelf, luc armant, BrunoD, WebMasters

Avatar de l’utilisateur
jeanmichelf
Administrateur - Site Admin
Messages : 1364
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:16 am
Localisation : Antibes
Contact :

Messagepar jeanmichelf » Lun Nov 09, 2009 5:13 pm

Assez d'accord avec toi Sylvain.
Pour aller dans ta direction ... qd on voit les protos en question, on se dit pas 'Mais qu'est ce que ca peut bien être ?' :)

On se dit tous : 'Quel beau PARAPENTE !' :)

Pour moi la seule question éventuelle serait dans quelle categorie on mettrait ces ailes lors de competition. Donc la question serait plus au niveau de l’organsitation des compets.
La question si c’est un parapente n’a pas lieu d’être. Cette question est ‘mort née’.

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Lun Nov 09, 2009 5:28 pm

Merci Sylvain pour ta solicitude et recherche de stratégie.
M'enfin, ça n'est rien de plus qu'un débat au sein de la PMA (association des constructeurs de parapente) comme il en existe très souvent, c'est pas non plus le bout du monde.

pfffiou !
des brevets maintenant !
Désolé de vous decevoir mais l'activité parapente, n'a jamais vu l'emploi effectif de brevet. Pour assurer un intérêt à l'emploi de brevets, il faudrait plus de volume de vente ou une putain de super bonne idée. Il y a bien quelques constructeurs qui ont déposés des brevets "marketing" pour mettre des étiquettes sur des innovations (comme Gin pour le "rigi-foil" et le "Gibus-arc") Mais jamais d'application effective.

Petit Ramoneur:
on voit bien que cette activité très pointue est en plein essor

qu'est-ce qui est très pointue ? tu peux préciser ?
Petit Ramoneur, j'aimerais bien moi aussi que l'activité sois en plein essor ! Les chiffres sont là, pourtant. point d'essor pour l'instant...

Petit Ramoneur:
une prospective de développement économique d'avenir bien au dela de l'activité parapente et peut être dans les loisirs de l'air en général

Wouah ! je suis preneur ! :D c'est quoi ton idée, tu peux préciser ? :shock:

M'enfin, Petit Ramoneur, pour en revenir aux proto Ozones (bbHPP), j'ai pas bien compris, que leur reproches-tu exactement qui mériterait la création d'une nouvelle classe ?
peux-tu préciser clairement ta pensée ? trop lourd ? trop cher ? trop dangereux ? trop élististe ? trop perfo ? trop rigide ? :?
En clair, c'est où que ça gratte, poil-à-gratter ? :wink:

Merci
Luc

Pascal Hanot
Messages : 24
Inscription : Mer Jan 25, 2006 3:21 pm
Localisation : Cannes

restriction

Messagepar Pascal Hanot » Mar Nov 10, 2009 7:15 pm

Salut Luc, Y a t'il un malaise??? J'ai du te déranger...Ou je me suis mal exprimé..Sincèrement désolé.. AH la barrière de l'écran cache nos vraies émotions...Je vois que le sujet est néanmoins fragile.. J'espère qu'on peut s'exprimer puisque c'est critique ou en bien ...

Je n'ai pas assez bien dit que je suis plutot fan d'Ozone... J'écris du bien de votre équipe... et vos protos sont plutôt impressionnants... ça va là ? N'empeche que vous n'etes pas exempt d'une méga politique marketting...na na na ....
J'étais juste dérangé par le discours un peu trop unilatéral du probleme raillant les opposants.

Aurais je juste le droit de dire que dès qu'une innovation sort en compet il me semble normal que les regards se tournent vers l'objet de la controverse avec des regards soit critiques soit inquiet par la perte du podium (c'est humain)... Surtout que le concept a l'air encore secret :?:
Puisque tu connaîs le nautisme,, sache que lorsque je courais en Funboard, dès qu'on rajoutait 2 cm à l'aileron, ou un bout de carbone dans le flotteur, il y avait quelqu'un pour porter une réclamation.. C'est vrai que je ralais quand je sortais mon unique custom carbone et qu'à côté , l'écurie de folie sortaient 5 protos de l'espace. Mes potes et moi faisions pas le poids :D, mais il y avait des abus et je parle pas des voiles.. Pareil pour la natation avec les fameuse combi en néoprène dont les récents résultats ont été invalidés... C'est pour ça que j'écrivais que le parapente ne déroge pas aux problèmes de l'innovation en compet avec les interdictions possibles et la grogne des constructeurs (dont tu fais parti) et même des compétiteurs :oops: . J'ai rien dit de mal j'espère???
L'activité parapente requiert: de l'enseignement spécifique et très technique, comporte un certain risque, coute cher donc ne s'adresse pas à toutes les couches sociales et requiert pas mal de recherche sur les matériaux et l'aérodynamique. C'est ce que j'appelle pointue. Et donc pour un créneau pointu, je trouvais que le marché se portait plutôt bien.
Pour l'avenir, si tu me dis que le marché est en crise.. Je m'incline. J'avais plutot l'impression qu'il se développait et se diversifiait!!! si tu me dis que le marché n'est pas porteur... idem....
Développement he oui : Le Kite, les Fringues, le paramoteur, l'accro, et autres dérivés, etc... pas en bonne santé non plus ?
Le nombre de licenciés ? Faudrait voir aussi.
Quand à la vision idyllique de la bande de passionnés, c'est encore heureux mais cela n'empeche pas la guerre économique et technologique. Bon c'est trop fort.. On va dire gentille concurrence entre potes :wink:

Il y a pour moi le plaisir de voler...mais réfléchir à notre pratique peut etre importante...
Pour encore faire le poil à gratter j'ai d'autres sujets qui me dérangent mais j'arreterai là après car ça ne fait pas plaisir...:
Tous les gars qui montent en 4X4 aux déco me dérangent :twisted: (je sais qu'au club , il y a une sacré équipe de randonneurs :wink: ça vous concerne donc pas!!!
Et la Red Bull ?... Quand on voit les mélanges chez les jeunes avec cette boisson ça me dérange qu'ils sponsorisent des manifs autour de l'air... En tout cas , si cela ne ramenait pas d'argent, ils ne seraient pas là... Je propose donc un vote.. et trichez pas:
"POUR ou CONTRE la RED BULL dans le parapente
Bon j'arrete là ..ça va faire raler... J'arrête promis...

très Sportivement et bien amicalement
Pascal

Pascal

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Bernhard
Messages : 101
Inscription : Lun Déc 04, 2006 9:40 pm
Localisation : Route de Gourdon

Messagepar Nicolas Bernhard » Mar Nov 10, 2009 10:33 pm

Salut Pascal !

C'est amusant, tu as mis le doigt sur la seule exception étrange du monde sportif, RedBull !... Je veux dire par là que je ne comprends pas comment une boisson énergétique peut dégager suffisamment de bénéfices pour sponsoriser à peu près tout ce qui existe comme sport dans le monde et y compris du parapente. Ils ont 2 équipes de F1, sponsorisent Loeb et Robby Whittall (ba quoi ce sont 2 champions du monde !!!, heu ...enfin Loeb a une C4 WRC, Robby a un beau casque RedBull !!!). Coca Cola ne possède pas d'écurie de F1 et n'est présent que dans certains sports aux US. Ca m'a toujours semblé étrange, les moyens dont dispose Red Bull pour le sponsoring sportif. Enfin bon...

J'ai fait un petit calcul pour que tu comprennes qu'il faut comparer ce qui est comparable :

Le marché des voiles de parapente représente environ 30 millions d'euros (env. 20000 voiles vendues par an par les fabricants à un prix moyen HT de 1500 euros, ce qui est déjà élevé pour une moyenne). Ce gâteau est à partager entre une cinquantaine de fabricants dont 5 gros (env. 2000 voiles)

30 millions d'euros, ce doit être environ le budget de Groupama 3 sur l'année (tentative du record Jules Verne). Soit 1 bateau parmis des millers... 1 bateau à lui tout seul représente l'ensemble du marché des parapentes. Et je ne te parle pas des bateaux classe América, là tu multiplies par 3 ou 4 le budget !

Le marché du paramoteur ? parles en à David !... marché très petit où une multitude de tout petits fabricants co-éxistent...

L'accro ??? tu connais combien de tes camarades de jeu qui volent avec une voile d'accro ? Sur Gourdon, j'ai vu une fois une Octane FLX, mais je pense que le gas n'était pas du coin car j'en avais jamais vu !

Le kite est sûrement l'activité connexe qui a un réel potentiel, mais quasiment aucun transfert de technologie n'est possible. Leur seul point commun c'est la production. D'ailleurs, je pense que dans la majeure partie des fabricants de parapentes qui font les deux activités, il y a une équipe dédiée à chaque activité. Ce n'est pas David et Luc qui designent les Kites Ozone !!! idem chez Gin, Gin Seok pour le parapente, Robert Graam pour les kites.

Les vêtements... parles en à Mathieu de Quillac qui a racheté NSD qui se mourrait. Franchement, qui achête des tee-shirts de parapente !? en plus avec les cocons, on n'a plus besoin de combinaisons !

Quant aux produits dérivés, biroutes et portes clefs ! hum... c'est pas sérieux, ce sont des supports de communication qui à mon avis coûtent plus aux fabricants de parapentes que ce que ça leur rapporte.

Enfin tout ça pour essayer de t'expliquer que le marché du parapente est loin d'être un Eldorado pour des investisseurs financiers potentiels ! Je ne sais pas si le marché subi la crise, probablement moins que d'autres secteurs d'activités, mais ce dont je suis sûr, c'est que ce n'est pas un marché en pleine croissance (nombre de licenciés stable depuis de nombreuses années). Il n'y a définitivement pas d'argent dans le parapente.

Tu fais le parallele avec le monde de la planche à voile où des fabricants débarquaient avec des vans remplis de protos carbone rutilants. As tu déjà vu un fabricant débarquer sur une compétition avec un van rempli de protos et de pilotes "usine" faisant le choix de leur voile sur le déco !? Ba non, parce que ce n'est pas possible, on ne doit pas changer de voile pendant une compét. Je suis d'ailleurs absolument contre ce point de règlement, je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas choisir son matos en fonction des conditions du jour. En planche à voile on a 5 ou 6 voiles et autant de flotteurs ! pourquoi pas dans le parapente ??? tout simplement parce qu'il n'y a pas d'argent !... CQFD

Bon pour en revenir à nos moutons, si ce n'est pas l'argent qui pousse certains fabricants à redéfinir de façon plus restrictive le parapente, c'est probablement la passion qu'ils vouent à leur activité qui les y pousse. Et finalement, c'est bien plus dangeureux pour l'activité que si c'était l'argent qui régissait celle-ci ! C'est comme essayer de discuter avec des extrémistes !

Bon suffit de raconter des conneries ! ça devrait voler demain ! :wink:

A+
Nico

Avatar de l’utilisateur
lolo
Messages : 625
Inscription : Dim Mars 12, 2006 9:33 am
Localisation : Saint Laurent du Var

Messagepar lolo » Mer Nov 11, 2009 9:30 am

Nicolas Bernhard a écrit :L'accro ??? tu connais combien de tes camarades de jeu qui volent avec une voile d'accro ? Sur Gourdon, j'ai vu une fois une Octane FLX, mais je pense que le gas n'était pas du coin car j'en avais jamais vu !


En effet, ça devait être moi (maintenant sous Free Gravity rouge).
Pour compléter le § : en acro /freestyle dans le 06 on était 3 : moi, Pasc en récupération à ce jour, et idem JV. A ce jour, je suis le seul...
Sur PACA on doit être 6-7, moi compris et en France une 50aine (30 hardcore flyers généralement des jeunes (lycéens, étudiants) qui ont plus de temps que des salariés comme nous pour voler/s'entrainer avec papa/maman/famille qui assurent et permettent/autorisent l'activité, derrière)

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Mer Nov 11, 2009 11:07 am

Salut Petit Ramoneur,

Pas de malaise, c’est bon, au contraire de raconter ce qu’on a sur le cœur. C’est juste que je ne comprenais pas bien où tu voulais en venir. A part que tu te faisais une idée fausse des enjeux de la compétition en parapente, peut être liée à des parallèles avec d’autres activités qui n’ont rien à voir, je n’ai rien à redire. Le marketing c’est pas beau, les 4x4 c’est pas bien, le Red-Bull c’est caca.

Concernant les prototypes de compétition Ozone, je reçois assez mal les fausses idées reçues et les tentatives d’obstruction qui circulent car ces protos représentent beaucoup d’investissements personnels et un progrès réel. Les faits sont qu’à force de travail et d’audace, nous avons réussit à réaliser en 2009 un parapente de compétition plus performant que les autres (plus performant, en compétition, veut dire perfo+qualité de vol). Tous les pilotes présents à la super-finale, qui ont vu les bbHPP, ont reconnu la valeur des protos et de Russ et Charles. Nous méritons notre succès, comme Advance, Niviuk, MacPara, Axis ou Gin en ont quand ils ont des parapentes plus performants. Ces avancées ont déjà trouvés des applications dans la prochaine R10 et j’ai la conviction qu’elles en trouveront dans les voiles homologuées pour un meilleur rapport performance/sécurité.

A+
Luc

lacometedrone
Messages : 3
Inscription : Jeu Nov 05, 2009 9:52 am

Messagepar lacometedrone » Jeu Nov 12, 2009 4:17 pm

bonjour,

Moi je dis que c'est bien de blablater mais toute façon la décision finale va se faire en janvier par le PMA, donc on verra à quelle sauce on est mangé à ce moment et les constructeurs pourront enfin danser sur tel ou tel pieds.

Luc, on se connait bien sur ;-), mais un drone ne comporte jamais de signe exterieur d'apartenance afin de ne pas donner d'informations si il tombe sur le territoire ennemi :twisted:

Mais je reconnais que tu as fait fort avec ta machine, alors respect. Je voulais taquiner, j'ai un peu reussi, non?

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Ven Nov 13, 2009 8:43 am

exact.

M'enfin, la PMA ne prendra aucune décision, elle n'a pas de pouvoir pour ça, elle ne donnera qu'un avis pour les membres du CIVL.

C'est le CIVL (réunit en fevrier) qui prendra des décisions sur les compétitions FAI à venir. Ces décisions auront un but principal tout à fait louable: tenter d'améliorer la sécurité des compétitions FAI (ou réduire le nb d'accident), suite aux nombreux accidents/incidents dont un mortel de la dernière coupe du monde au Mexique en début 2009.

Si la PMA vote pour un avis qui est trop éloigné de la philosophie d'Ozone, Ozone donnera son avis individuel au CIVL.
Par ailleurs, le CIVL récoltera aussi l'avis des pilotes, des organisateurs, de l'ensemble des acteurs.

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
toupin
Messages : 3
Inscription : Lun Nov 30, 2009 8:42 pm
Localisation : Toulouse

Essayer d'apporter une pierre a l'édifice !

Messagepar toupin » Mar Déc 01, 2009 4:11 pm

Bonjour,

Je voudrai essayer d'intervenir pour vous apporter quelques precisions et vous aider.
je ne suis pas un juriste donc je ne vais pas vous trouver la définition miracle !
Mais plustot des pistes...
Je ne crois pas que les définitions énumérées dans le forum soient viables.
Car une définition en donnant une limitation de rigidité ou d'encombrement revient au meme.

Il faut éviter les limitations d'ordre techniques.

Pas facile je vous l'accorde...

1- Je voudrai revenir sur la qualité d'un réglement :

Celui ci doit être :
- suffisamment précis pour ne pas laisser la place aux interprétations abusives.
- suffisamment souple pour ne pas entraver l'évolution technologique.
- durable.

Il représente un compromis entre :
- les aspirations humaines : l'humainement souhaitable.
- les possibilités techniques : le techniquement réalisable.
- les possibilités économiques : l'économiquement acceptable.

C'est dans ce triangle où l'on aura un équilibre...

Je n'ai pas de réponse plus clair la dessus.

2- La définition donné donc par Xavier Demoury qui est :
aéronef décollable et atterrissable à pied sans vent sans structure rigide primaire.

Quand il parle de structure primaire, il veut faire la similitude avec l'aéronautique
qui a pour définition :
Ensemble des pièces d'un ensemble supportant les efforts principaux et formant l'ossature
sur laquelle sont fixés les autres éléments (carrosserie, etc...).

On peut définir les structures secondaire comme suit (instances FAR ou JAR organisme de certification) :
Tous élément qui ne reprend pas les efforts principaux et que leurs ruptures n'entravent pas
l'intégrité de l'aéronef pour assurer la vie sauve des personnes et l'atterrissage en sécurité.

La notion de rigidité peut être donné comme ceci :
capacité d'un corps solide à s'opposer à des déformations lorsqu'il est soumis a des
sollicitations mécaniques.

3- Mon interpretation : la notion de rigidité employé par Xavier Demoury est pour ma part
une limitation pour les sollicitations autres qu'en traction pur et cisaillement
(comportement d'un tissus). On veut éliminer de la structure primaire les éléments qui reprennent de
la compression, flexion, torsion. c'est caractéristiques sont retrouvées dans les matérieux homogènes
comme le métal. Par contre, le métal des maillons est quant lui utilisé seulement en traction pur,
on respecte la définition.

4- Je voudrai apporter une notion qui reste a mon sens important. le parapente est le seul aéronef
a avoir un profil et une géométrie de l'aile qui prend forme avec le pression dynamique de vol. Cela est une
piste pour aider à ne pas ajouter d'élément secondaire de rigidification autour du profil de l'aile et
sur l'envergure de l'aile. Cela permettrai une rigidification partielle (localement comme actuellement)
en structure secondaire sans remettre en cause la sécurité de l'aéronef ni le sens premier du parapente :
transportable, de mise en oeuvre facile, léger, performant et avec sécurité. Exit aussi les boudins gonflable,
comme sur les kites. Solutions déjà abandonné par les utilisateurs et les industriels.

Il y a plusieurs pistes possible sur la notion de profil préformé ou partiellement rigide : définir un
pourcentage du profil préformé. Mais je viens rajouté une limitation d'ordre technique. Pas bien !

5- Pensez vous que celle ci apporterai une pierre à l'édifice ???

Définition du parapente : Aéronef décollable et atterrissable à pied sans vent sans montage ni démontage préable.
Ayant une structure primaire non rigide. Le parapente doit être transportable par un homme.
Le profil global et la géométrie de l'aile doit être mis en forme par la seule énergie de la pression dynamique du vol.
La Rigidité seule autorisé de la structure primaire est en traction pure et cisaillement.

6- J'espère vous avoir aidé car je crois qu'Ozone est sur la bonne voie ! U-turn c'est aussi engouffré dans la
brèche avec la Airwolf certifié en EN C. donc ca marche! et c'est super léger...

Cela apportera plus de sécurité à niveau de perfomance équivalente ! (Luc Armant la déjà dit !)

7- Je suis tout à fait d'accord qu'il faut utiliser le live tracking pour permettre de suivre les
compétitions sous google earth. Je l'utilise à chaque vol pour ma propre sécurité et ca marche très bien.
On a avancé suffisament en technologie pour permettre à tout le monde de le faire. C'est commme l'utilisation du GPS.

8- Je voudrai pour finir poser une question sur les compétitions actuelles qui ne devraient pas être de
simples régates où la vitesse prédomine. Nous avons la chance d'avoir un sport où le physique n'est pas primordial
et où l'engagement ou prise de risque peut être contrôlé par plus de réflexion pour gagner.

Comment les faire revenir vers plus vers plus de tactiques???

Mon point de vue  : Faire de la distance est beaucoup plus complet avec toutes les qualités requises pour faire
du parapente, que les compétitions de haut niveau actuelles.

J'espère avoir apporter ma pierre à l'édifice.

Cordialement

Ludo !

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Mer Déc 02, 2009 9:33 am

Super post Ludo !
j'aime bien ta proposition de définition.
ceci dit, il reste toujours la même ambiguité qu'avant quand tu dis "ayant une structure primaire non rigide" (revient au même que de dire "pas de structure primaire rigide" ). Le sandwitch verre-mylar, par exemple, utilisé depuis des lustres dans les parapentes, reprend de la compression et assure une petite partie de la tenue du profil même sans pression dynamique. Les petites tiges en nylon utilisées depuis 6-7 ans dans les parapentes travaillent également en compression. Tous les constructeurs sont d'accord pour constater qu'elle ont permis d'apporter un progrès indéniable dans les qualités de vol des parapentes, principalement des parapentes perfo. Aucun utilisateur n'a eu à se plaindre du fait qu'elles travaillaient en compression pendant qu'il volait.

Je persiste à penser qu'il vaut mieux se concentrer sur un résultat en terme de compacité, de poids et de simplicité de mise en oeuvre, plutôt que sur des moyens structurels, somme toute toujours discutables dans leur interprétation et leur bien-fondé.

Concernant les compétitions, personnellement, je les trouve très tactiques. Cette année, j'ai fait de très bon résultats en compétition sans jamais (ou presque) toucher au second bareau. Il est à noter que ce sont ceux qui finissent derrière qui se plaignent parfois du manque de tactique...
Ceci dit, les manches de distances seraient certainement très interessantes également. Mais pas plus sécurit car la fatigue due aux vols longs répétés est un élément défavorable.
Il y a aussi les manches "cat scradle" (ordre des balises libre) qui seraient aussi très interessantes.

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
toupin
Messages : 3
Inscription : Lun Nov 30, 2009 8:42 pm
Localisation : Toulouse

Messagepar toupin » Jeu Déc 03, 2009 6:15 pm

Bonjour,

Désolé pour la réponse tardive, j'avais des obligations professionnelles.

Merci beaucoup pour ta réponse.

Je vais répondre sur les trois points que tu as abordés :

1- Sur le fait de la structure primaire non rigide. J'ai gardé volontairement la même définition que Xavier Demoury.
Je le redis, je ne suis pas juriste ni expert en langue Francaise.
Oui, il y a un travail certain de reformulation. Je cherche juste à apporter des pistes d'amélioration et de précision sur certains point qui me parraissent important.

Je m'apercois qu'il y a dans votre réponse un besoin de clarification sur mon point de vue en 4 dans mon post :

- Cette phrase porte à confusion, donc mal exprimé :
"Cela est une piste pour aider à ne pas ajouter d'élément secondaire de rigidification autour du profil de l'aile
et sur l'envergure de l'aile"

Il faudrait remplacer le mot "secondaire" par "de structure primaire"

Donc  :

- Je ne veux pas faire disparaitre les éléments structurelles qui reprennent de la compression. Car j'ai la meme vision
que toi.

- Par contre si on définit une structure secondaire qui je le rappelle est (instances FAR ou JAR organisme de certification) :
Tous élément qui ne reprend pas les efforts principaux et que leurs ruptures n'entravent pas
l'intégrité de l'aéronef pour assurer la vie sauve des personnes et l'atterrissage en sécurité.

Alors on peut, et c'est ma propre interprétation, ne pas interdire justement les structures qui viennent apporter de
la rigidité en compression LOCALEMENT car ne faisant pas partie de la structure primaire en ne reprennant pas les efforts
principaux.

De plus en cas de casse de ces éléments pour diverses raisons on perd de la performance mais on ne met pas en péril la vie des
personnes et l'atterrissage en sécurité.

C'est pourquoi je parle d'élément rigide en compression localement. Et tout ce qui a été fait jusqu'a maintenant et
plustard restera valide tout en gardant le sens premier du parapente = un bout de tissus et 4 ficelles !

Une structure travaillant en traction sera toujours plus legere qu'une structure travaillant en compression car un phénomène
intervient dans ce dernier qui est le flambage. Il demande beaucoup de matière par une augmentation d'inertie pour la contrer.

Preferes tu cette définition la ? :

Aéronef décollable et atterrissable à pied sans vent sans montage ni démontage préable.
Ayant une structure primaire dont la seule rigidité autorisé est en traction pure et cisaillement.
La structure secondaire autorise tout les rigidités possible. Elle est défini comme étant, tous élément qui ne reprend pas les
efforts principaux et que leurs ruptures n'entravent pas l'intégrité de l'aéronef, pour assurer la vie sauve des personnes ainsi
que l'atterrissage en sécurité.
Le profil global et la géométrie de l'aile doit être mis en forme par la seule énergie de la pression dynamique du vol.
Le parapente doit être transportable par un homme.

2- Sur le point de la limitation d'ordre technique, Je pense qu'il faut la garder en dernier recours, quand les autres ont echoué.
L'exemple qui me vient le plsu facilement est qu'une voiture c'est toujours quatres roues et un volant, quelque que soit ca taille.

3- Merci beaucoup pour ton point de vue. Le premier restera pour moi le plus intelligent surtout dans ce sport.
Je voulais ta vision sur la competition et comment la rendre encore meilleure pour tous le monde (pratiquant, createur, spectateur).

- Je pense que tu as raison sur les personnes derrieres qui se plaignent. J'avais oublié ce détail.

- Pour ce qui est de la condition physique, tu as raison, je ne connais pas de solution en competition.
En compet/loisir, si tu me permets le terme, il faut minimiser l'interet du classement final. Le meilleur exemple que je connaisse
est celui de la Cross FLy, ou l'intêret du classement est minimisé devant les autres. Cela n'est pas de la competition pure, je le
reconnais mais un pretexe pour partager, apprendre, decouvrir, etc ... plustot qu'une confrontation brutale entre concurent.
Cela suppose une vision autre que purement competiteur. Mais n'est ce pas cela que l'on cherche dans le compet/loisir...

- En effet, je trouve le cat scradle particulièrement performant et qui se prête à merveille à notre sport sans route.
Cela fait parti de la formation des Directeurs d'Epreuve, peut être le verrons nous plus souvent mis en place?

J'espere avoir contribué à ce magnifique sport que j'adore !

Cordialement

Ludo !

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Ven Déc 04, 2009 8:52 am

Salut Ludo,
oui, ta nouvelle définition est pas mal mais reste l'ambiguité entre structure primaire et secondaire. Certain disent: primaire = "quand c'est cassé ou retiré, ça vole plus" mais ce critère necessite de défnir des test pour savoir ce que c'est que "ça vole plus".

Je partage complètement ton analyse sur l'efficacité structurelle de la structure en tension pour obtenir la légèreté, intérêt majeur du parapente. Notre expérience montre qu'une pincée de compression, avec des solutions intelligentes pour bloquer le flambement permet d'améliorer grandement le vol sans pénaliser le poids total.
Je pense que limiter le poids total de l'aile (à 8kg par exemple), limite de fait les solutions structurelles vers un maximum de tension mais laisse les constructeurs libre d'innover sans se prendre le choux avec des ambiguités de définition.

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Ven Déc 04, 2009 9:13 am

Salut,
Autre point, pour ceux que le sujet intéressent.
La PMA (association de constructeurs) a donné hier un avis au CIVL sur la définition du parapente. Elle propose de ne plus parler de secondaire ou primaire et de définir la notion de rigidité en limitant la flexibilité minimum des structures à 1cm de rayon sans dommage.

Ozone, qui fait partie de la PMA, n'est bien sûr pas satisfait des débats et en désaccord complet avec cet avis. Les débats et la façon dont ils ont été menés ont vraiment été lamentables. Alors que le sujet du groupe de travail devait être la sécurité en compétition (suite à l'accident mortel pendant les championnats du monde au mexique), les débats ont été pris en otage de façons scandaleuses par certains pour les orienter vers: "faire une nouvelle défintion pour proscrire les protos Ozone".

Le vote qui a été finalement proposé aux constructeurs par le président de la PMA était de choisir entre 1cm ou 10cm de rayon pour le critère de pliabilité. Il n'a même pas été question de savoir si oui ou non il était necessaire de changer la définition existante ou si d'autres définitions pouvaient être proposées !

M'enfin, rien n'est encore fait avant que la CIVL et la FAI prennent des décisions et Ozone fera son possible pour réorienter la question.

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1901
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Messagepar BrunoD » Ven Déc 04, 2009 9:54 am

Est-ce que la proposiiton faite au CIVL va interdire aussi les avancees hors compet (bien que je pense que la recherche sera bien moindre si elle doit se faire sur deux fronts) ? En clair, le DHV cautionne-t-il cette exclusion ?
Si ca ne concerne que la compet, en formule 1 les constructeurs qui fournissent le plateau menacent regulierement d'organiser d'autres compets si le reglement ne leur plait pas. A la fin les gens fournissent le plateau et ceux qui font le reglement finissent toujours par s'entendre.
Sauf si les voile de serie sont concernees aussi, je crois que les principaux fournisseurs du plateau de compet devraient remettre leur propre avis au CIVL.
Reste le dernier ressort : apporter au CIVL une video comparant R09 et bbHPP en condiiton de fermeture et leur donner un proto a regarder pendant la reunion...

Avatar de l’utilisateur
Manu Bip Bip
Messages : 150
Inscription : Jeu Jan 17, 2008 10:32 am
Localisation : Cannes

Messagepar Manu Bip Bip » Lun Déc 14, 2009 7:00 pm

Pour relancer le fil un bon sous entendu de Advance dans leurs dernieres news à ce lien: http://www.advance.ch/Newsdetail.578.0. ... &tx_ttnews[tt_news]=943&tx_ttnews[backPid]=4 .../...

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Mar Déc 15, 2009 8:26 am

Salut Manu,
merci pour le lien.
qq y comprends qq chose ?

n'y lirait-on pas quelque chose du genre :
"ouais, nous on joue plus parceque c'est dégueulasse on risque de perdre alors que d'hab c'est nous qu'on doit gagner". ?

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
jeanmichelf
Administrateur - Site Admin
Messages : 1364
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:16 am
Localisation : Antibes
Contact :

Messagepar jeanmichelf » Mar Déc 15, 2009 8:43 am

J'essaie d'être objectif et de m'imaginer à leur place mais franchement, ca me fait vrt penser à ca !
Comme on peut pluss rivaliser alors , on arrête et on préfére être 'proche' de la majorité des parapentistes, bien s'occuper du parapentiste moyen et patati et patata ... de l'eau de rose quoi :)

Avatar de l’utilisateur
lolo
Messages : 625
Inscription : Dim Mars 12, 2006 9:33 am
Localisation : Saint Laurent du Var

Messagepar lolo » Mar Déc 15, 2009 9:29 am

mdr ! Les mauvais joueurs ! Ils sont blessés. :roll:
...et puis je trouve pas ça malin de mettre en ligne ce type de news d'un moint de vue Market'... une grande marque telle qu'Advance, leader du marché, se doit de prendre des risques quelques fois pour faire avancer la discipline.
Annoncer déjà que leur O8 de comp' sera moins perf' que la R10 est un désaveux complet.
Dernière édition par lolo le Mar Déc 15, 2009 11:31 am, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
d'gilou
Messages : 1158
Inscription : Mer Juil 08, 2009 7:20 pm
Localisation : La roquette sur var

Rigidifier ou pas

Messagepar d'gilou » Mar Déc 15, 2009 10:43 am

Humour : après les minarets, un récent référendum fait en suisse montre que 80% des Suisses ne veulent pas augmenter les performances des parapentes en ajoutant quelques grammes de carbone dans leur bord d'attaque. Ridicule mais pas illogique quand on sait que le fabriquant national applique les évolutions déjà réalisées par les autres constructeurs prudemment c'est à dire avec minimum 2 ans de retard... (Il est vrai que chaque innovation ne révolutionne pas complètement la discipline)

exemple quand j'ai acheté ma Sigma 4 en 2000, elle était avec 4A alors que les autres constructeurs dans la même catégorie étaient déjà avec 3A.... Combien de A sur la Sigma 5, 6, 7 ?

Si vraiment le carbone ou autre rigidificateur ajoute en perf, sécu, ne complique pas le pliage et reste négligeable en poids on va certainement finir par le voir arriver sur les ailes de cross, de sport...

De toute façon, il va se passer quelque chose autour de cette innovation, ce n'est peut-être qu'une étape intermédiaire... Le fait qu'elle fasse couler de l'encre montre déjà son efficacité (ça me rappelle l'introduction des turbo compresseur en F1)

Avatar de l’utilisateur
boulette
Messages : 384
Inscription : Mer Jan 11, 2006 9:01 am

Messagepar boulette » Mar Déc 15, 2009 12:08 pm

mais il y a t'il autant de différences en terme de performance que cela,entre la R10 et les voiles des autres constructeurs???
@+ boulette


Revenir vers « Sujets techniques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité