parc du mercantour

discussion sur le GPS, sur un capteur de température à distance, etc...

Modérateurs : Philippe Cathagne, jeanmichelf, luc armant, BrunoD, WebMasters

Avatar de l’utilisateur
jeanmichelf
Administrateur - Site Admin
Messages : 1364
Inscription : Lun Jan 16, 2006 9:16 am
Localisation : Antibes
Contact :

Messagepar jeanmichelf » Lun Juin 29, 2009 4:07 pm

Moi je te trouve trés beaux sur ta nouvelle photo, depuis que le survol du parc est autorisé ;) On pourra discuter de ca à la réunion ?

Avatar de l’utilisateur
Ephix
Administrateur - Site Admin
Messages : 326
Inscription : Ven Fév 10, 2006 12:15 pm
Localisation : Antibes
Contact :

Messagepar Ephix » Lun Juin 29, 2009 4:59 pm

Arguments pour .... pas évident !

Pour nous, oui, j'en vois plein mais pour le parc ?

Pour le parc, je ne vois pas trop l'intérêt que l'on vienne y voler (même si j'en ai bien envie). Le seul intérêt que je vois, c'est pour les commerces des villes environnantes, ca crée tjs une petit activité économique... (cf le vival de gréo, les hébergements pour les estrangers qui manqueront pas de venir)

Les contres, y'en a plein ... malheureusement ! Notamment que ca perde le côté "naturel" d'aujourd'hui... genre déco trop aménagé.

Avatar de l’utilisateur
Alain Palisson
Messages : 99
Inscription : Jeu Mai 04, 2006 8:03 pm

sans melanger les discussions

Messagepar Alain Palisson » Lun Juin 29, 2009 6:08 pm

avez-vous vu ce panneau prônant natura 2000 affiché à pont du loup? Un projet qu'on croyait mort et qui renait avec pour cons"quences une restriction du domaine de vol sur les Courmettes.

Avatar de l’utilisateur
Julien
Messages : 275
Inscription : Jeu Jan 11, 2007 5:50 pm
Localisation : Mandelieu

Messagepar Julien » Lun Juin 29, 2009 6:15 pm

Une bien bonne nouvelle ! Enfin... surtout pour les forts pilotes pour l'instant...
Vivement l'assouplissement des décos montagne!

Par contre je verrais bien une restriction du genre pas de déco à moins d'une heure d'une route. J'ai pas vraiment envie de voir le Col de la Bonette et d'autres endroits devenir des sites aménagés, et accessibles au plus grand nombre en voiture.
Reste à voir si c'est vraiment applicable. C'est certes un peu subjectif mais ça existe bien pour le bivouac, alors ?

Julien

Avatar de l’utilisateur
pasc
Messages : 1300
Inscription : Sam Mai 13, 2006 2:49 pm
Localisation : nice port
Contact :

Messagepar pasc » Lun Juin 29, 2009 6:22 pm

oui Julien je suis aussi assez dubitatif sur un deco et un site accessible en quelques minutes de marche...
je trouve ta proposition très bonne

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Lun Juin 29, 2009 6:47 pm

oui, t'as raison, comme pour le bivouac.
Pas le droit d'étaler la voile ou la tente à moins d'une heure de marche. suffit de marcher lentement...
A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
boulette
Messages : 384
Inscription : Mer Jan 11, 2006 9:01 am

Messagepar boulette » Lun Juin 29, 2009 6:57 pm

salut,vous avez pas peur que ça fasse encore comme ça!!!

http://www.augredelair.fr/furom/viewtopic.php?t=782
@+ :wink:

Avatar de l’utilisateur
Philippe Soulé
Messages : 87
Inscription : Mer Jan 04, 2006 9:11 pm
Localisation : Vigoux

Messagepar Philippe Soulé » Lun Juin 29, 2009 7:01 pm

En complément du post d'Alain, précisons que la zone Natura 2000 nous concerne au plus haut point : http://natura2000.ecologie.gouv.fr/sites/FR9312002.html

Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1906
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Messagepar BrunoD » Lun Juin 29, 2009 7:49 pm

Je soutiens la proposition de Julien mais je crois qu'il faut d'abord enteriner le survol (on peut decoller souvent en bordure du parc si besoin) plutot que tout risquer.

Il faut aussi signqler que nous sommes capable d'accepter des ZIT donc le decoupage geographique et temporel du parc peut aussi etre envisager si cela permet d'avancer.

Avatar de l’utilisateur
mjd
Messages : 414
Inscription : Lun Déc 03, 2007 8:24 pm
Localisation : Nice/ Gde Corniche

Messagepar mjd » Lun Juin 29, 2009 9:06 pm

Tu parle des 'zones de nidification', comme aux Ecrins, Bruno?

Ouais - tout d'accord - mais personnellement j'ai trouvé les rapaces moins genés que les chamois par nos ailes

Avatar de l’utilisateur
Benoit Morel
Messages : 1451
Inscription : Mar Avr 17, 2007 3:55 pm
Localisation : Le Cannet
Contact :

Messagepar Benoit Morel » Mar Juin 30, 2009 4:47 pm

Vous ne trouvez pas que vous êtes un peu gonflés les gars ?? On fait des pieds et des mains pour pouvoir enfin voler dans le Mercantour, on n'a même pas encore le droit d'y décoller et d'y poser que déjà vous êtes en train de voir ça comme une source de nuisance telle qu'il faudrait mettre en place des critères (totalement inapplicables) de distance !! Personnellement, je n'imagine pas qu'une telle autorisation puisse nuire de quelque façon que ce soit la tranquilité le Mercantour.... C'est justement ce qu'on se tue à essayer de leur faire comprendre !! Si vous même n'en êtes pas convaincus, ce n'est même pas la peine de se battre... Il n'a jamais été question d'aménagements !! Comment vous pouvez imaginer voir débarquer des cars entiers de touristes parapentistes ? Quelque soit le lieu de décollage, l'accès se fera forcément à pied. Notre activité est marginale... celle de la rando-parapente encore plus ! Si des touristes y vont, ce sera en comité réduit... et, après une bonne marche, ils ne seront sûrement pas très bruyants... Pourquoi les considérer comme des envahisseurs ? C'est au contraire un moyen de partage formidable ! On partage forcément les mêmes valeurs avec eux...

Les arguments qu'on peut nous opposer sont les mêmes que ceux opposables à n'importe quels randonneurs... En quoi on fréquenterait plus ces lieux que de simples marcheurs ? Pourquoi laisserait-on plus de déchets qu'eux ? Pourquoi serait-on plus bruyant qu'eux ? S'ils peuvent y aller nous aussi !! En plus, nous, on ne fait que monter... Quant à la phase de vol, on vient de voir qu'ils ne s'y opposaient plus... Reste les phases de décollage et d'atterrissage... Là, je ne vois aucun argument pouvant s'y opposer, si ce n'est qu'il ne faut, évidemment pas s'amuser à laisser trainer un rubalise sur chaque site de décollage... le bruit d'une voile se gonflant ou se posant est négligeable.

Alain, tu peux nous en dire plus à propos de cette restriction Natura 2000 à Courmettes ?? A priori, natura 2000 ne peut pas nous empêcher de voler... Il ne faudrait pas que ça fasse comme à la dent d'Arclusaz avec les chasseurs... Si j'en crois ce document datant de 2001, il n'y est question de la protection que de 2 insectes (le zygène cendrée et le carabe de Solier) et d'une plante (le lis de Pompone) !! Il y est même question de la fragilité des demande de survol... En plus, si j'en crois le lien de Philippe, si tout ce qui est natura 2000 devait être interdit, on ne volerait plus nulle part...

A+


Benoit

Avatar de l’utilisateur
Victor
Administrateur - Site Admin
Messages : 992
Inscription : Mer Jan 04, 2006 10:37 am
Localisation : Sunnyvale
Contact :

Messagepar Victor » Mar Juin 30, 2009 5:31 pm

Moi aussi je trouve "louche" cette autorisation totale de survol.

Faut dire qu'on avait été vraiment agréablement surpris par l'étude que cite Boulette et puis on avait pris une bonne douche froide en voyant les résultats. Ces résultats montrent que manifestment certaines personnes du Parc n'aiment pas les parapentistes...

Alors j'ai trop peur que ce soit un "piège": regardez, on les a autorisés à venir voler, maintenant les oiseaux sont stressés, les voitures de parapentistes restent garées toutes la journée, ... (en y mettant de la bonne volonté je pense qu'on peut bien agrandir la liste).

En prenant les devants et en proposant qqchose comme ce qui se fait aux Ecrins (ZIT) on a peut etre plus de chances d'avoir un accord durable ?

Ca serait peut etre bien d'organiser une recontre aver Marc Lasalle et le president du CDVL pour discuter de tout ca non ?

Avatar de l’utilisateur
luc armant
Messages : 2134
Inscription : Ven Jan 13, 2006 10:25 pm
Localisation : Bar sur Loup

Messagepar luc armant » Mar Juin 30, 2009 6:33 pm

Bah,
il n'y a pas de piège, à mon avis. On a le droit de survol, on va pas se priver si l'occasion se présente. M'enfin, comme dit Bruno, il faut avoir fait ses devoirs avant avec au moins un Bleyne-Dormillouse AR...

C'est sûr qu'il ne faudrait pas que qq s'amuse à débroussailler une pente à coup de bulldozer et y installe une moquette de 200m.
M'enfin, y'a vraiment pas de risque. Les alpages sont décollables partout en l'état et y'aurait jamais grand monde à venir décoller dans le fin fond du Mercantour. y'a qu'à voir la foule de pilotes qui viennent voler à Auron, peut être 10 décollages par an !

A+
Luc

Avatar de l’utilisateur
Lauziere
Messages : 527
Inscription : Mer Mars 22, 2006 5:45 pm
Localisation : La Colmiane

Messagepar Lauziere » Mar Juin 30, 2009 7:00 pm

à Jean Mi, les idées c'est pour préparer la réunion d'octobre des référents.

à Julien, des routes trés féquentées traversent la zone centrale du parc, la Cayolle,la Bonnette-restefond , la Tinée entre St Sauveur et Isola, Peut-on comparer leurs nuisance et les notres?
à Bruno et Martin:les ZIT c'est une solution
à Benoit et Luc : d'accord avec vous ,dés lors qu'il faut marcher avec le gros sac, il y a moins de monde qu'à gourdon!

On pourait aussi aborder ça suivant la saison:on ne vole pas à Roquebrune l'été!c'est admis de tous!.On peut décoler seulement l'hiver de certains coins du parc grace à la neige :? :shock: et là il y a (pardon)il n'y auraencore moins d'amateurs, quoique... :wink:

Avatar de l’utilisateur
davdag
Messages : 19
Inscription : Mar Jan 06, 2009 2:08 pm
Localisation : Greolieres

Messagepar davdag » Mar Juin 30, 2009 8:12 pm

Au vu du nombre de randonneurs, grimpeurs, raquetteurs et pratiquant de ski de rando qui foulent les routes, parking, pentes, chemins et sommet du parc du Mercantour; je ne pense pas que ce sont les dizaines de pratiquant de parapente qui vont etre d'une quelconque nuisance.
C'est une question de proportion ... Il suffit d'aller se promener un WE a n'importe quel moment de l'annee par la haut, dans les montagnes pour se rendre compte que c'est la cohue : La rando s'est franchement democratisee ...
Et qu'on ne me dise pas, comme je l'ai lu dans le dernier parapente mag, qu'il ne faut pas autoriser le parapente car le parc est le dernier endroit sauvage ou il l'on peut profiter encore de la tranquilite d'un endroit deserte de toute presence humaine et qu'a cause des parapentes cela ne serait plus possible ...
Je sais pas si c'est moi qui attire les gens, mais j'ai beau choisir les endroits les plus retires pour aller me balader (a pied), je finis toujours par voir du monde, plein de monde ... Alors avec ou sans qques parapente dans le ciel, dans des creneaux vraiment reduit - ca vole pas tous les jours, pas a toutes les heures - le parc n'est pas l'endroit ou on peut eviter de voir du monde ... Et pour la faune comme pour la flore, c'est pas notre presence qui devrait boulverser leur equilibre de vie.

Bref, il n'y a pas de raisons autres que la volonte egoiste de garder un jouet par certaines personne qui en ont le pouvoir. Tout ce qui est nouveau ou different fais peur par definition - c'est humain.

Pour etre concret, je pense que l'autorisation de survol est une premiere etape qui montre leur volonte de faire qque chose. C'est super.

Pour ce qui est de l'autorisation de decoller / poser, je dirais que sans aller a l'autorisation totale, on pourrait se contenter de faire une demande prealable a chaque rando.
Si il y a des zones a eviter, a des moments particuliers ou pour toutes autres raisons ca leur laisse un espace de manoeuvre afin qu'ils ne se sentent pas completement depourvu de control, et ca nous permet d'une maniere simple et peu complexe, de voler en toute legalite ...

Realistiquement, pour notre bande de rando-voleur qui est quand meme bien active, ca veut dire faire entre 5 et 10 demandes par an.
C'est pas la mer a boire comme on dit ;-)

Avatar de l’utilisateur
BrunoD
Messages : 1906
Inscription : Lun Jan 09, 2006 5:06 pm
Localisation : Sophia

Messagepar BrunoD » Mer Juil 01, 2009 4:38 pm

Pour ma part, une petite semaine de camping a St Etienne de Tinee m'a permis de me rendre compte que des gens de Rqb aiment aller voller a Auron l'ete, en local (pose tot entre Auron et Isola village).

Pour le col de la Bonette, je crois qu'il vaut mieux prevenir que guerir. Si le parc doit rester un endroit different du reste alors ecrivons le, il n'y a pas a mettre beaucoup de restrictions pour que tout le monde soit content et que les risques soient maitrises : faisons le.

Avatar de l’utilisateur
Julien
Messages : 275
Inscription : Jeu Jan 11, 2007 5:50 pm
Localisation : Mandelieu

Messagepar Julien » Jeu Juil 02, 2009 1:37 am

Il me semble qu'il ne serait pas très judicieux dans la négociation de montrer que l'on est pas conscients des possibles nuisances du parapente.
On peut facilement effrayer des chamois que l'on survole à basse altitude, déranger la nidification dans certains cas...
Oui les randonneurs sont une nuisance évidente pour la faune. Oui les skieurs de randonnée surprennent souvent un groupe de chamois en déboulant d'un couloir. Oui il y a des routes et quelques aberrations comme les 4x4 dans le Vallon de la Minière.
Mais ce n'est certainement pas un argument pour demander carte blanche pour le parapente ou d'autres activités, comme si c'était un dû.

Il vaudrait mieux à mon sens montrer que les parapentistes sont des gens responsables et proches de la nature, que leur activité en montagne est effectivement marginale et qu'elle va le rester, que le vol montagne est une activité spécifique d'amoureux de la montagne.
Montrer que l'on est donc en faveur de garde-fous et faire des propositions en ce sens : limitations à définir, devoir d'information des zones et des périodes d'interdiction (consultation d'une page web du Parc, relai des infos par les clubs...), etc...
Je préfèrerais si possible éviter un principe de déclaration ou de demande préalable, car le risque serait que les autorisations puissent un jour être remises en cause par quelqu'un qui en a le pouvoir, mais s'il faut en arriver là...

Garantir que ce n'est pas demain que l'école de Barcelonette va monter tous les jours à la Cime de la Bonette, au Camp des Fourches ou au Col de la Moutière en 4x4, que les Niçois et Sospélois ne vont pas décoller 3 fois par jour de n'importe quel sommet de l'Authion, que des rotations de voitures ne vont pas s'organiser au Col de la Cayolle, qu'une école de parapente ou de vols biplace ne va pas s'ouvrir à St Dalmas le Selvage (bien que ce soit une super idée pour ma reconversion ;-) ), ou au pied de l'Authion, etc, etc...
Et pour garantir cela, pour affirmer que le vol en montagne restera bien une activité marginale (et je ne parle pas des Hollandais qui pourraient venir, mais bien de 'nous'), je ne vois pas d'autre solution que de restreindre certaines zones, soit en les dessinant sur une carte, soit en édictant un principe général du type pas de déco à moins d'une heure de marche d'une voie carrossable.
Les randonneurs qui bivouaquent gênent aussi forcément un peu la nature, surtout s'ils venaient à être nombreux, c'est pour ça que l'on tolère leur tente uniquement en cas de nécessité, donc à plus d'une heure de marche d'une route. Pour le vol-randonneur, un principe similaire pourrait être proposé.

Mais c'est juste mon avis.
Dans les Ecrins, à ma connaissance ce problème ne se pose pas, étant donné le caractère sauvage et peu accessible de la zone centrale du Parc..

De plus il convient de mener une réflexion sur les activités cousines du parapente. Car qu'est ce qui distingue un parapente d'une aile de speed riding ou d'un snowkite ? On peut très bien kiter avec une aile de parapente ou de speed...
Personnellement il m'arrive souvent de randonner à skis avec une aile de speed ou une aile de snowkite, et j'adorerais pouvoir en faire n'importe où. Mais jusqu'où peut-on raisonnablement aller dans l'autorisation ?
Là encore la réponse ne me paraît pas évidente et le débat mérite d'être ouvert...

A+
Julien

J

héhé la rando vol...

Messagepar J » Jeu Juil 02, 2009 8:25 pm

Et les gars...

en lisant (ouf c'est long) tout ces discours j'ai presque l'impression que ce sont les parcs qui ont décider "d'ouvrir" aux parapentistes...

Mais il me semble que c'est plutôt parce qu'il y a un parapentiste qui fait beaucoup de chose pour nous du coté juridique que les choses ont bougées.

Alors de toutes les façons, maintenant ce sont à eux (les parcs) de faire une "réponse" au décret qui nous laisse un "vide juridique" exploitable...

Il n'y a aucune autorisation actuellement (donc comment les remettre en cause????), il n'y a plus d'interdiction, et cette nuance n'est pas légère....

A nous d'être juste responsale le temps que les choses évoluent tranquillement et sans précipitation.

C'est ce que je suis en train d'apprendre avec la création du site de St-vallier par exemple, tranquille, tranquille... et respecter des règles intelligentes même si elles ne sont pas officielles afin de démontrer que nous ne sommes pas des parasites. (d'ailleurs je cherche le parapentiste qui a posé lundi dernier pas du tout dans le terrain encore "officieux", merci d'essayer de prendre les "conditions" du site avant de venir tout mettre en l'air.... no comment)

50% du territoire "libre" ne demande aucune autorisation de décollage ni d'atterrissage et pourtant nous n'y allons jamais ou presque, faisons-nous confiance et les choses iront dans le bon sens..

Mais bon, déjà, il y a plein de vols randonnée dans le coin très beaux à faire et personnes ne les exploitent, alors je ne suis vraiment pas persuadé que tous les parapentistes iront plus trainer leurs 15 kilos de matos dans le Mercantour, même en mini...

hier 900m de déniv+ avec Antoine et vol en mini à 13h00... top, à 15 minutes de grasse, ce vol est magnifique et il n'y a pas vraiment beaucoup de pilotes qui l'ont ouvert...
Alors le Mercantour, comme le dit très bien David, au pire ce sera 5 à 10 demandes par an...

Avatar de l’utilisateur
Ariane
Messages : 1423
Inscription : Mar Oct 31, 2006 7:02 pm
Localisation : Les Adrets
Contact :

Messagepar Ariane » Ven Juil 03, 2009 11:03 am

100% d'accord avec David, jv et les autres. Déjà le parapente est marginal, mais les "pararandonneurs" le sont encore plus ! Et par définition, nous décollons et posons là où c'est ouvert et dégagé. Ce n'est surement pas là qu'on dérange le plus la faune...

Je ne pense pas qu'il soit question d'autoriser la mise en place d'un quelconque déco officiel ou école, et c'est tant mieux. L'accès au parc doit rester quelque chose de ponctuel, voir exceptionnel.
C'est pour ça que personnellement j'aime l'idée d'une déclaration préalable (et pas "autorisation" préalable !), faisable par Internet ou téléphone. Pas pour le survol, mais uniquement pour décoller et éventuellement poser (hors attero non calculé de nos amis crosseux...). Je pense que c'est bien de savoir qui est où, et s'il y a un jour un pb, pouvoir parler à qui il faut. Sinon l'amalgame sera vite fait entre ceux qui respectent la nature et les autres. Cela rassurera aussi sans doute les autorités, ça leur permet de garder un peu le contrôle de la situation.
Ce système fonctionne depuis des années aux US dans tous les parcs nationaux pour le canyoning, camping etc, ça permet de faire passer des messages aux demandeurs (nidification, zone sensible, risque quelconque etc), tout en responsabilisant bénéficiaire. Et la communication, c'est bien !
Éventuellement sur des périodes chargées comme juillet et aout, pourquoi pas, envisager une autorisation préalable, de cette façon si cela devient nécessaire, ils peuvent limiter le nombre de permis, en fonction de la saison, de la zone, etc.

Petite proposition complémentaire : le personnel du parc fait souvent des recensements et pour cela interrogent les promeneurs. Peut-etre qu'ils seraient intéressés de profiter de notre vue aérienne pour les renseigner ?

Un dernier truc : se promener avec un petit sac plastique et ramasser les détritus des autres, c'est pas grand chose mais c'est bon pour l'image comme pour dame nature. Et parfois ça rapporte (250 euros trouvés dans le sable à la dune du pyla !). En cas de contrôle dans le parc, on montre le petit sac et ça apaise bien des esprits. C'est peut-être d'ailleurs ce qui m'a sauvé d'une balle de fusil Corse il y a quelques années en camping sur un terrain de chasse privé :shock:
En tous les cas bravo pour cette avancée, et un grand merci à ceux qui œuvrent pour notre noble cause !
Bises à tutti

Avatar de l’utilisateur
Ephix
Administrateur - Site Admin
Messages : 326
Inscription : Ven Fév 10, 2006 12:15 pm
Localisation : Antibes
Contact :

Messagepar Ephix » Ven Juil 03, 2009 12:12 pm

Très bonne idée la déclaration préalable !!!

Ca permet au Parc d'avoir une idée de ce que représente réellement la pratique (en effet, pt être pas grand chose chaque année ) et puis cet espace d'inscription permet de communiquer aux parapentistes en cas de conditions particulières !!

Si faut faire un quivolouquand spécial Mercantour, pas de soucis !


Revenir vers « Sujets techniques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron